Le cancer reste la deuxième cause de mortalité chez les enfants de 15 ans après les accidents dans le monde

0
220

Kinshasa, 29 juin 2022 (ACP).- Le cancer reste la deuxième cause de mortalité chez les enfants de 15 ans après les accidents dans le monde, malgré les progrès conséquents réalisés,  selon les recherches de l’Institut curie en France publié récemment, ont rapporté mercredi les médias internationaux.

Selon la source, la recherche de nouveau traitement doit se poursuivre pour améliorer le pronostic des cancers pédiatriques et limiter les séquelles.

La même source ajoute que 1.700 enfants de moins de 15 ans et environ 800 adolescents de 15 à 18 ans déclarent un cancer dans le monde. Ce terme générique recouvre en réalité des maladies très diverses, ces cancers sont à ce titre considérés comme une multitude des maladies rares.

Les cancers de l’enfant ne ressemblent pas à ceux de l’adulte, ils sont d’abord plus rares et représentent 1% à 2% de l’ensemble des cancers. Les  leucémies, les témoins de système  du système nerveux central et les lymphomes  sont les principales patrologies cancéreuses rencontrées chez les moins de 15 ans.

Aujourd’hui, grâce aux progrès conséquents réalisés au cours de 4 décennies, 8 enfants sur 10 guérissent pour certains telle que le rétinoblastome, une tumeur qui  touche la rétine, le taux de survie atteint presque 100%.

Les caractéristiques propres aux cancers de l’enfant

Les cancers pédiatriques présentent des caractéristiques propres ne se retrouvant pas dans les tumeurs de l’adulte, alors que les adultes développent principalement  des carcinomes  (cancer qui se développent à partir de tissus épithélial), ce type de cancer est très peu fréquent chez les enfants.

Les cancers du système lymphatique et des témoins dites embryonnaires, ces derniers se forment au niveau d’organes ou de tissus en développements et une même tumeur maligne peut avoir des compétences pluritissulaires.

ACP/Kayu/TKM /HBB/CDN