L’AFDC-A informée de la création d’un cadre des concertations permanentes entre la CENI et les partis politiques 

0
255

Kinshasa, 03 juillet 2022 (ACP).- Le 2ème vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Didier Manara Linga, a informé aux animateurs du regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), de la mise en place d’un cadre des concertations permanentes entre la centrale électorale et les partis politiques, au cours d’une séance de travail tenue ce week-end au siège du directoire national dudit regroupement, situé au croisement des avenues des Huileries et Mbomu, dans la commune de Kinshasa.

La délégation de la CENI a fait savoir à ses interlocuteurs l’évolution des activités pré-électorales en cours sur terrain.

Le deuxième vice-président de la centrale électorale a par exemple évoqué l’opération en cours de l’actualisation de la cartographie opérationnelle, pour la réduction de la distance entre les sites de vote et les électeurs.

Selon Didi Manara, l’objectif poursuivi par cette opération est celui d’améliorer l’accessibilité des électeurs aux sites dans l’optique d’augmenter le taux de participation lors des prochaines élections.

A l’en croire, la CENI est résolument engagée à organiser les élections crédibles et transparentes dans le délai constitutionnel. C’est ce qui justifie, a-t-il renchéri, la sensibilisation des parties prenantes aux élections de 2023 par la centrale électorale.

« Nous voulons vraiment ouvrir ce cadre de concertation qui sera un cadre permanent d’échange entre la CENI et les partis politiques. Puisque AFDC-A est un grand regroupement, nous nous ne pouvions pas nous permettre d’aller parler avec vous dans un grand public sans pour autant vous rencontrer au préalable. Nous avons tenu de parler en tête-à-tête avec vous, autant que nous le ferons avec tous les autres partis politiques, si le temps nous le permettrait », a laissé entendre cet ancien gouverneur du Maniema.

Modeste Bahati Lukwebo, l’initiateur de l’AFDC-A qui était entouré de quelques membres du directoire national dont la présidente intérimaire de cette alliance politique, Marie Jacqueline Rumbu Kazang, a soutenu que son regroupement politique est prêt à participer aux élections en 2023, avant d’attirer l’attention de la CENI à veiller aussi bien à la crédibilité qu’à la transparence du processus électoral.

ACP/Lutete Célestin/Awa/KMT