BCC : Stabilité observée sur le marché de change

0
91

Kinshasa, 6 juillet 2022 (ACP).-  Le marché de change a observé une stabilité au cours de la semaine allant du 24 juin au 1er juillet, attestée par des faibles variations du taux sur le marché officiel et parallèle, indique la note d’information hebdomadaire de la Banque centrale du Congo (BCC), reçu mercredi à l’ACP.  

Selon la source, au premier juillet le taux de change sur le marché officiel s’est établie à 2.004,43 (deux mille quatre, quarante-trois cents) FC, soit une légère appréciation hebdomadaire de 0,02%. Une tendance analogue s’est observée également sur le marché parallèle, précise la source, au moment où le cours vendeur s’est situé à 2.038,67 (deux mille trente-huit, soixante-sept cents) FC, contre 2.041,67 (deux mille quarante et un, soixante-sept cents) FC, la semaine précédente.

La même source révèle également que l’économie congolaise n’est pas épargnée par les à-coups de la crise actuelle, ajoutant que des risques planent, quant à la durabilité de la hausse des cours des métaux ferreux, malgré le fait que le rythme de croissance de l’activité devrait demeurer supérieur à la moyenne de l’Afrique subsaharienne.

Les marchés ont quant à eux, maintenu leur stabilité, excepté pour quelques pressions sur les prix intérieurs. La source souligne également que le conseil d’administration du Fonds monétaire internationale (FMI) a conclu les consultations au titre de l’article IV et la deuxième revue de la facilité élargie de crédit (FEC) pour la République démocratique du Congo (RDC), dont l’achèvement de la deuxième revue a permis le décaissement immédiat de 203.000.000 (deux cent trois millions) USD.

Le document a fait savoir que les projections de croissance 2022 restent à 6,1%, en affirmant que cette croissance est principalement portée par le dynamisme du secteur minier. Au cours de la cinquième et dernière semaine du mois de juin dernier, le rythme de formation de prix a progressé comparativement à la semaine précédente.

A cet effet, le taux d’inflation hebdomadaire s’est établi à 0,25% contre 0,23% à la semaine précédente, portant le cumul annuel à 5,82%. En rythme mensuel, l’inflation s’est légèrement accélérée en juin 2022 par rapport au mois précédent, situant le taux à 1,31% contre 1,05%.

Facteurs de risques et recommandations

La note de conjoncture relève des risques auxquels est confrontée l’économie congolaise, notamment le repli éventuel de la demande extérieure, en raison de l’accroissement des incertitudes liées aux effets prolongés de la guerre en Ukraine et de la persistance de la pandémie de Covid-19 ; l’augmentation des taux directeurs au niveau de grandes banques centrales des économies avancées en réponse à l’accélération de tensions inflationnistes.

Il s’agit également de la poursuite de la baisse des cours du cuivre sur le marché mondiaux, affectés par le ralentissement de l’activité économique en Chine, et le recul de la demande mondial, sur le plan externe. Alors qu’en interne, il y a l’intensification des pressions inflationnistes due, notamment au renchérissement des prix des produits pétroliers et céréaliers.

Au regard des risques relevés, la BCC a formulé plusieurs recommandations, à savoir la poursuite de la coordination des politiques conjoncturelles saines, conformément aux engagements pris dans le cadre du pacte de stabilité ; le suivi rapproché de l’impact du conflit en Ukraine ainsi que le maintien du suivi rapproché des facteurs de liquidité par la BCC. ACP/Kayu/OB/KAF/TKM