La jeunesse congolaise invitée à s’investir dans l’entrepreneuriat pour réduire le taux de chômage

0
156

Kinshasa, 10 juillet 2022 (ACP).-  Le président de l’association « Bana Saint-Jean fondation (BSJF) » a invité les jeunes congolais, à s’investir dans l’entrepreneuriat, afin de réduire le taux de chômage et éviter la mendicité à travers les différentes villes de la RDC.

Il l’a dit samedi à Kinshasa, à l’occasion de la célébration de l ‘ « an 1 » des premières activités entrepreneuriales de la fondation, à savoir le centre médical qui porte le nom de la BSJF et le restaurant dénommé « la reine de la paix », placée au tour du thème : « entrepreneuriat et l’autonomisation des jeunes ».

Le président de cette fondation, Thaddée Kambale a interpellé la jeunesse congolaise à lutter contre les antivaleurs, en se penchant dans l’entrepreneuriat, afin de contribuer au développement économique de la RDC.

Tout en remerciant les participants pour leur disponibilité, M Kambale a invité la jeunesse à se prendre en charge pour faire de la RDC, un pays de référence en dépit d’autres difficultés conjoncturelles.

Il a, par la même occasion, appelé à l’implication personnelle des membres pour faire de cette structure, un porte étendard à travers ses projets à savoir : la construction d’un hôpital général moderne à Kinshasa, mais aussi l’installation du restaurant reine de la paix dans tous les coins de la RDC et à l’étranger.

Le président de cette fondation a, par la suite, félicité les membres de sa structure pour la matérialisation et la réussite de ces premières activités entrepreneuriales, visant la liberté économique du peuple congolais.

Il a indiqué que plusieurs autres projets sont en cours tant sur le plan culturel, environnemental, social que sportif.

Principes pour la réussite de l’entrepreneuriat

Dans son exposé sur « l’entrepreneuriat des jeunes », l’abbé Valentin Songa, a souligné que le mot « entrepreneuriat » est un terme multidimensionnel et multisectoriel, avant  d’énumérer quelques principes de base pour la réussite du métier.

Il s’agit notamment d’avoir la vision, se fixer les objectifs, prendre des risques, avoir la résilience, l’optimisme et le respect de l’autre, avant d’inviter les entrepreneurs à apprendre à se battre et à lutter pour la vie, en restant intègre, créant son propre héritage et évitant la distraction.

D’autres sujets ont été abordés à cette occasion, notamment, « l’entrepreneuriat féminin », « l’entrepreneuriat et l’environnement », ainsi que « la bonne santé ».

Créée en 2019, la BSJF vise également la promotion des talents des jeunes à travers la lutte contre le chômage et la pauvreté en RDC, intervenant dans divers domaines, entre autres, l’entrepreneuriat, la santé, la musique, l’environnement et la poésie. ACP/CL/Lys