La 6ème édition du CINEF axée sur la politique économique     

0
113
L’équipe organisatrice du « CINEF »

Kinshasa 14 juillet 2022(ACP).-L’équipe d’organisation du Festival du cinéma au féminin (CINEF), a procédé, mercredi, au lancement des activités de la 6ème édition de cet événement prévu du 03 au 10 septembre prochains,  sous le thème : « Industrialisation du cinéma congolais : préalables », avec comme particularité, la politique économique, au cours d’une conférence de presse à l’Institut français de Kinshasa, dans la commune de la Gombe.

La directrice de ce festival, Clarisse Mavuba a fait savoir que ce thème, qui s’oriente vers l’économie du cinéma congolais, résulte d’une étude réalisée par l’UNESCO en 2021, intitulée « L’industrie du film en Afrique : tendances, défis et opportunités de croissance », qui estime que ladite industrie en Afrique pourrait créer 20 millions d’emplois et générer 20 milliards de dollars de revenus par an.

Pour ce faire, deux journées de réflexion sont prévues, soit du 05 au 06 septembre prochains, sous le haut patronage du ministre d’État, ministre de l’Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises (PME), Eustache Muhanzi, avec l’accompagnement de l’Agence nationale de l’entreprenariat congolais (ANADEC) et de l’expertise de quelques pays se trouvant déjà sur la voie de l’industrialisation cinématographique, notamment le Nigeria, le Sénégal, la France, etc.

De son côté, le chef de service à l’ANADEC, Djo Bokono a présenté son établissement, partant de sa genèse,  ses multiples changements et sa mission assignée, à savoir la formation, le mentorat, le coaching ainsi que de l’incubation.

Il a précisé que le partenariat avec le CINEF se situe à deux niveaux, à savoir, présenter au grand public l’importance des éléments cinématographiques, en insistant sur l’implication du gouvernement dans le développement de ce secteur et accompagner les 50 PME qui seront choisies par les organisateurs en vue de bénéficier de l’appui du programme de la Banque mondiale « PADMPE », afin de les orienter à acquérir des documents légaux.

Le CINEFun festival qui célèbre la femme avant tout

Mme Clarisse Mavuba a rappelé que l’existence de ce festival se justifie par la célébration des prouesses féminines dans le cinéma. Ainsi, pour ne pas échapper à la tradition, a-t-elle dit, un panel sur « Le rôle central de la femme dans le développement intégral » sera également organisé avec les concours des actrices de cette société, dans le but de revisiter le patrimoine ancestral africain où la femme a joué un rôle fondamental.

Par ailleurs, l’actrice de cinéma, Carine Ilunga, a salué l’initiative prise par la directrice de cette activité, celle de promouvoir le cinéma congolais à travers la femme.

Elle a encouragé, à cet effet, la collaboration avec d’autres pays, en  invitant le gouvernement congolais à prendre le cinéma en charge, avant de convier les congolais à venir prendre part à cette énième édition, afin de découvrir et comprendre pourquoi la femme est placée au centre de ce festival.

Cette 6ème édition aura pour marraine, la Première dame de la République, Denise Nyakeru Tshisekedi. Elle va s’ouvrir en la salle de spectacle du Palais du peuple par la projection du film « IMA » de Nils Tavernier et le chanteur Dadju, en présence de l’actrice principale, Karidja Touré.

85 films sont programmés en projection à l’Institut français de Kinshasa, au Centre Wallonie Bruxelles, au CINEPLUS de Kintambo et à la Place commerciale de la 7ème rue Limete, considérée comme quartier général du festival. ACP/Zng/RNL/JLL/CDN/HBB