Le terrorisme met en péril l’humanité, affirme le ministre des Affaires étrangères turc

0
182

Kinshasa, 15 juillet 2022 (ACP).- Le terrorisme met en péril l’humanité, indique le message du ministre des Affaires étrangères de la Türkiye, Mevlüt Çavusoglu, parvenu jeudi à l’ACP, à l’occasion de la commémoration de l’attentat du 15 juillet 2016.

«Le terrorisme n’a pas de nationalité, ni d’ethnicité ni de religion. Cette menace met en péril l’humanité», souligne la source, précisant par conséquent que la réponse à cette menace doit être unie et résolue.

Selon elle, aucun État n’a le luxe de différencier les terroristes, et aucune organisation terroriste ne peut être classée comme « utile » selon les préférences, faisant savoir que l’Organisation terroriste Fethullahiste (FETO) est responsable de centaines de morts ainsi que d’autres crimes graves commis à l’encontre du peuple turc.

Six ans après le 15 juillet 2016, fait remarquer la source, la Türkiye poursuit sa lutte résolue contre FETO, tout comme elle poursuit sa lutte contre d’autres organisations terroristes telles que le PKK, le PYD/YPG, le DHKP-C et DAECH.

« Nous attendons de la communauté internationale qu’elle soit solidaire avec la Türkiye dans sa lutte contre le terrorisme », renseigne le document, poursuivant que la nature et la portée de la lutte de la Türkiye contre FETO ne diffèrent pas de celles exercées par d’autres pays contre des organisations terroristes.

Il indique que le chef de fil de l’organisation terroriste FETO, FethullahGülen, réside toujours aux États-Unis, faisant remarquer que le gouvernement turc demande depuis des années son extradition vers la Türkiye depuis les États-Unis ainsi que celle des membres de FETO depuis les pays européens.

251 civils tués

Le document signale que les putschistes ont tué 251 civils innocents et ont blessé des milliers d’autres, poursuivant que le peuple turc a défendu la démocratie au prix de sa vie.

« Cette réponse héroïque était quelque chose que les auteurs de la tentative de coup d’État n’avaient pas prévu », souligne la source, signalant que l’Organisation terroriste Fethullahiste(FETO) a mené cette tentative de coup d’État sanglantcontre le peuple et le gouvernement turcs dans l’objectif d’établir un régime radical et fondamentaliste, uniquement fidèle à leur dirigeant FetullahGülen.

Alors que des unités de l’armée affiliées à FETO quittaient leurs casernes pour occuper les emplacements clés, tels que le pont du Bosphore à Istanbul, et que des avions de chasse et des hélicoptères d’attaque bombardaient des cibles stratégiques, notamment le Parlement, le site présidentiel et l’Etat-major et la Direction générale de la sécurité, note-t-il, des milliers de civils sont descendus dans les rues pour mettre fin à cette tentative de coup d’État odieux sans précédent.

FETO a été créé à la fin des années 1960 en tant que soi-disant « mouvement religieux ». Sous le prétexte de promouvoir l’éducation et le dialogue entre religions, il a réussi à dissimuler ses intentions malveillantes. Il ne contrôlait pas seulement une part importante des établissements d’enseignement, mais possédait également de nombreuses institutions financières, apprend-on. ACP/ODM/RNL/Fmb/MNI/IMA/MOP