La VPM Bazaiba participe au Dialogue de Saint Petersbourg sur le climat

0
252

Kinshasa, 18 juillet 2022 (ACP).- La vice-Première ministre, ministre de l’Environnement et du Développement durable, Eve Bazaiba Masudi a pris part à Berlin en Allemagne, à la 13ème édition du Dialogue de Saint Petersbourg sur le climat, édition 2022 qui se tient sous la co-présidence de l’Allemagne représentée par son ministre des Affaires Etrangères, Annalena Baerbock et de l’Égypte par son ministre des Affaires des étrangères, Sameh Shoukry.

Plus de 40 ministres en charge du climat du monde ont pris part durant deux jours, soit du 18 au 19 juillet 2022, à ces discussions qui constituent une opportunité de consultation et de coordination entre pays actifs dans les efforts de lutte contre le changement climatique dans le monde.

Il s’est agi également pour ces ministres d’approfondir l’agenda de la COP27 en vue de l’accélération de l’action climatique sur les questions de l’atténuation, de l’adaptation, de la gestion des pertes et dommages tout en mettant en exergue le fait que le financement est nécessaire pour soutenir ces actions.

À l’ouverture de cette discussion, Sameh Shoukry, ministre égyptien des Affaires étrangères et président désigné de la Cop27 a attiré l’attention sur la nécessité des actions concrètes en Égypte.  » Le moment est venu de mettre en œuvre, après 6 ans à négocier l’accord de Paris, le passage de l’étape de négociation des textes juridiques à la mise en œuvre des actions sur terrain… et cela en aidant les pays en développement à faire face aux conséquences de changement climatique « , a-t-il dit.

Dans son intervention, Eve BAZAIBA a fait allusion à l’organisation par la RDC, en partenariat avec l’Égypte, des travaux préparatoires de la COP27 en deux phases dont le segment scientifique et ministériel en septembre et en novembre 2022. Elle a relevé l’importance des forêts du Bassin du Congo dans la lutte contre le changement climatique dans le monde.

Il faut, selon la Vice-Première ministre Bazaiba, « des financements permettant de mettre en œuvre des mesures d’adaptation et d’atténuation en faveur des pays du Bassin du Congo, sans quoi il sera impossible d’atteindre les objectifs assignés pour une action climatique forte ».

Le Dialogue de Saint Petersbourg sur le climat a été marqué dans la seconde partie par le segment de haut co-présidé par le Président égyptien Abdel Fattah Al Sissi et le Chancelier Allemand Olaf  Scholz avec la participation du Secrétaire Général des Nations-Unies Antonio Guterres. ACP/Zng/ODM/OB/Thd/CKM