Jean-Pierre Lihau promet des solutions idoines aux préoccupations des fonctionnaires de l’Etat de l’ Ituri 

0
358

Bunia, 21 Juillet 2022 (ACP).- Le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique, modernisation de l’administration et innovation du service public,  Jean-Pierre Lihau Ebwa Kalokola a rassuré de son implication personnelle pour trouver des solutions adéquates aux préoccupations soulevées par les agents et fonctionnaires de l’Etat évoluant dans la province de l’Ituri, lors d’une audience publique qu’il a organisée mercredi dans l’enceinte du gouvernorat de province, à Bunia.

Jean-Pierre Lihau qui tenait ce face-à-face dans le cadre du dialogue direct, qu’il a initié en vue d’échanger sans intermédiaire avec la masse laborieuse de l’administration publique, a accordé une attention particulière aux désidératas des agents, en rapport avec les conditions de travail et social.

Durant plus de deux heures d’entretien, le vice-Premier ministre a réitéré sa détermination à débloquer progressivement notamment la situation des agents non payés et la mécanisation de nouvelles unités.

Rajeunissement de l’administration publique

Il a, en outre édifié les agents et fonctionnaires sur les différentes mesures prises par son ministère pour le redressement de l’administration publique, qui passe par son rajeunissement, et la mise à la retraite de 10.000 agents afin de faciliter le recrutement de 5.000 jeunes  sur base de compétence.

« Désormais le recrutement  des jeunes va se dérouler à travers toutes les provinces du pays, pour éviter toute forme de discrimination comme à une époque où l’on recrutait seulement à Kinshasa », a-t-il révélé, avant de souligner, s’agissant de la situation de nouvelles unités estimées à 234.000, que leur mécanisation ne se fera pas de manière aveugle.

Jean-Pierre Lihau Ebwa Kalokola soutient que les agents et fonctionnaires de l’Etat ont été victimes d’une politique salariale porteuse de l’injustice et qui a montré ses limites. Il a, à cet effet, réaffirmé la nécessité de moderniser l’administration en la dotant des outils de travail qui répondent aux défis de la modernité et de nouveaux bâtiments administratifs dans les chefs-lieux de provinces.

La CNSSAP pour une retraite digne et apaisée

Par ailleurs, parlant des avantages qu’offre la Caisse nationale de sécurité sociale des agents publics de l’État (CNSSAP), le vice-Premier ministre, ministre de la Fonction publique a fait savoir que la création de celle-ci avait pour objectif, de permettre aux agents de l’État d’avoir une retraite digne et apaisée.

« Après le processus d’immatriculation, au terme duquel une carte sera remise aux agents éligibles à la retraite, la CNSSAP accorde au rentier la liberté de retirer son argent à temps, au plus tard le 22 de chaque mois, soit à la banque soit par son téléphone », a-t-il informé.

« Il est permis aujourd’hui de rêver et de croire à l’amélioration de conditions sociales de fonctionnaires de l’Etat grâce à la volonté politique du gouvernement de la République… Il est temps de débureaucratiser le service public pour jauger la réalité sur le terrain », a affirmé enfin Jean-Pierre Lihau Ebwa Kalokola. ACP/Lys