L’ONAPAC partage sa technique culturale du café et du cacao aux paysans du Mayombe

0
276

Boma, 30 juillet 2022 (ACP).- L’Office national des produits agricoles du Congo (ONAPAC) a  partagé  la technique culturale du café et du cacao, aux paysans du Mayombe profond, principalement dans l’agglomération de Tuidi Madiata dans   le territoire de Tshela, par l’entremise de l’ONGD ATM/Congo, a indiqué vendredi à l’ACP le directeur de l’ONAPAC/Boma, M Jules Bwebwe Mpalume.

M Jules Bwebwe Mpalume a noté que l’expertise de son office a été bénéfique pour l’ONGD ATM/Congo, dans la correction du système de repiquage et la mise en place du café et cacao dans la plantation après la pépinière, soulignant que le placement des jeunes plantules du café et du cacao en provenance de la pépinière ne doit pas être accompagné de  leurs sachets.

Il a relevé la nécessité de le détacher pour laisser le bloc de terre accompagner la plantule sous le sol, afin de permettre l’évolution facile des racines, pour une production abondante, contrairement à la pratique de terrain qui laisse les racines enfermées dans le sachet, jusqu’à l’agrandissement de la plante.

L’ONG ATM/Congo, qui a son siège à Luila dans le territoire de Kasangulu, a installé ses activités à Tuidi Madiata, en pleine forêt du Mayombe dans l’ex-district du Bas-Fleuve, où elle réalise ses activités de l’évangélisation, de l’agriculture, d’encadrement des jeunes filles mères (apprentissage en coupe et couture) et de scolarisation des jeunes avec la construction d’un complexe scolaire, ainsi que plusieurs autres activités visant l’encadrement de la jeunesse.

La présence de  cette ONGD, appuyée par des sujets américains,  a permis aux paysans de Tuidi Madiata de renouveler leurs techniques culturales dans la filière café et cacao, de murir leurs connaissances en matière de la religion chrétienne, après avoir bénéficié des bibles, sans oublier l’ouverture au football de la jeunesse qui a bénéficié des ballons et des vareuses.

Cette situation a contribué à freiner l’exode rural dans cette partie du Kongo Central. ACP/ KHM/KJI