Les 16 pays de la SADC se conviennent de mutualiser les efforts pour la révolution industrielle

0
195

Kinshasa 7 août 2022(ACP)-Le ministre de l’Industrie Julien Paluku Kahongya a affirmé, vendredi, que 16 pays membres de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC) se sont convenus de mutualiser leurs efforts en vue de booster la révolution industrielle dans cette région, dans son mot de clôture de la 6ème  semaine annuelle d’industrialisation de cette organisation tenue à Kinshasa du 2 au 6 août 2022.

Cette sixième semaine d’industrialisation de la SADC s’est poursuivi le 6 août par une randonnée sur le fleuve Congo en vue de permettre aux délégations venues de différents pays de découvrir le majestueux fleuve Congo.

Pour lui,  cette révolution industrielle sera pilotée par la RDC et la Zambie par la signature d’un accord de coopération dans le cadre de la création de la chaîne de valeur autour de l’industrie des batteries électriques. Le ministre de l’Industrie Paluku a laissé entendre que l’Afrique australe n’a pas que  des ressources minérales pour produire des batteries électriques demain, mais d’autres piliers ont constitué l’essentiel de cette semaine d’industrialisation, notamment, les secteurs agricole, pharmaceutique et minier. Ces trois secteurs, a-t-il dit, ont fait l’objet des échanges pour qu’à partir de l’agriculture et les mines, l’Afrique australe puisse révolutionner son industrie afin d’offrir au monde entier des produits agricoles, pharmaceutiques et miniers transformés.

C’est pour cette raison que la semaine d’industrialisation a bénéficié d’un financement de l’Union Européenne et du gouvernement Allemand de l’ordre de 750 mille Euro pour encourager les entreprises qui sont dans la chaîne de valeur, notamment dans le domaine pharmaceutique et de l’industrie du cuir, a renseigné Julien Paluku Kahongya.

Il a indiqué, par ailleurs, que la région de la SADC  contient des élevages des vaches, moutons et des chèvres mais toutes ces peaux qui viennent des abatages ne sont pas utilisées, parce qu’il n’y a pas de tanières, alors que chacun de nous à une jaquette, un soulier et une ceinture en cuir.

Et tout cela, a-t-il soutenu, viennent de l’extérieur, alors qu’ on peut booster cette industrie de cuir, justifiant ainsi l’appui de l’Union européenne et du gouvernement allemand pour stimuler cette production au niveau intérieur et amener les autres à pouvoir emboiter le pas et stimuler petit à petit la révolution industrielle.

Par ,ailleurs, le ministre Julien Paluku Kahongya a fait savoir que les pays de SADC disposent des différents minerais qui sont le cobalt, le lithium, le manganèse et le nikel estimés à 70% qui entrent dans la fabrication de batteries électriques.

Il a, à cet effet, appelé les pays membres à mutualiser les efforts autour de la RDC et la Zambie pour qu’ils deviennent le précurseur des batteries électriques et des véhicules électriques ce, pour que demain  l’organisation puisse capter  ce marché mondial et soutenir nos économies en vue de chasser la pauvreté dans le pays de la sous-région. ACP/ CL/GGK/LYS