Tenue à l’UNIKIN d’un atelier de restitution de capacitation des enseignants sur le système LMD

0
175
Le chef de département des sciences politiques et administratives, le Pr Godé Atshwel Okel

Kinshasa, 8 août 2022 (ACP).- Le chef de département des Sciences politiques et administratives(SPA) de la faculté des Sciences sociales, politiques et administratives de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), le Pr Godé Atshwel Okel, a lancé lundi au Musée national de la RDC, à Kinshasa,  un atelier de deux jours, sur la restitution de capacitation des enseignants dudit département sur le système éducatif de Licence- Master-Doctorat (LMD).

 Il a indiqué que l’objectif de cet atelier de formation, qui va du 08 au 09 aout 2022, est de doter les enseignants des capacités en vue de donner cours et d’évaluer les étudiants autrement, conformément aux fondamentaux et aux exigences de ce système généralisé par le gouvernement en RDC.

Les charges horaires des enseignants du département, a-t-il dit, tiendront compte des acquis de cet atelier qui restitue les différents outils, manuels, curricula de formation et des textes disposés par le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) pour réaliser cette  réforme contenue dans la loi cadre de l’enseignement national de 2014.

Le Pr Godé Atshwel a laissé entendre que le département des SPA dispose d’un parc informatique, des rétroprojecteurs, des documents élaborés par le ministère de l’ESU avec la remise à niveau des enseignants pour réussir le système LMD.

Les différentes thématiques à l’issue de cet atelier vont s’atteler notamment sur les évaluations, les fondamentaux et les exigences de ce système ainsi que la restitution de différentes formations organisées par le ministère de l’ESU et le comité de gestion de l’UNIKIN sur le système LMD.

LMD pour la professionnalisation des formations et des compétences transversales

Intervenant sur le thème « LMD: sens et essence », le Pr Delphin Kayembe, a souligné que ce processus de Bologne adopté en juin 1999 par les universités européennes avait pour finalité notamment la professionnalisation des formations, les compétences transversales par exemple en anglais et informatique, la mobilité nationale et internationale.

Il est également question de la lisibilité et de la compétitivité des diplômes universitaires sur le plan international, ainsi que de la rédaction des échecs dans l’enseignement supérieur et universitaire.

L’intervenant a aussi évoqué les huit domaines de formation en RDC, regroupés par le ministère de l’ESU. Par ailleurs, le Pr Godé Atshwel a dans son intervention sur la préparation des enseignements, signifié qu’avec le système  LMD, désormais les professeurs d’université ou les chefs de travaux et assistants, sont des facilitateurs, pour accompagner les étudiants à accueillir des compétences et à réussir aux Unités de l’enseignement (UE), soit les cours.

Il a évoqué des approches pédagogiques innovantes développées dans le LMD pour orienter l’apprentissage vers une participation active de l’apprenant, en développant le processus individuel et collectif. Aucun professeur ne sera seul titulaire d’une unité d’enseignement ou d’un cours. Chaque cours sera dispensé en équipe dont le professeur ordinaire va piloter, a-t-il dit. La planification des activités d’enseignement doit être liée à la compétence à développer et aux objectifs généraux et spécifiques adoptés au niveau des étudiants, a-t-il souligné. ACP/