Le CIRADD ASBL : la RDC appelée  à une gestion rationnelle de ses ressources naturelles

0
153

Kinshasa 11 août 2022 (ACP).- Le conseiller en charge de changement climatique au ministère de l’Environnement, le Pr Joseph Malasi a appelé jeudi,  la RDC  à  une gestion rationnelle de ses ressources naturelles pour en faire un instrument de négociation internationale, en vue de  son auto-prise en charge pendant cette période de crise,  au cours d’une conférence sur « La crise en Ukraine et son impact dans le monde », organisée par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement durable (CIRADD) au salon rouge du ministère des Affaires étrangères.  « En tant que pays solution à la crise climatique », la RDC ne doit pas violer ses engagements internationaux, elle doit les capitaliser pour protéger son peuple et ses patrimoines », a-t-il relevé, dans son exposé sur le thème : Enjeux et  défis de la RDC  lors de  la Cop 27 ».

De son côté, le Pr Emmanuel Kabongo Malu  qui est intervenu sous le thème : « L’occident, une géopolitique de la violence», a fustigé la politique d’aide extérieure qui, depuis 1960 n’a pas donné des résultats fructueux. Il a appelé les Africains à se mettre au travail et à se conduire en une sorte d’unité politique pour mieux se défendre face à une agression extérieure.

 « Les Africains ne sont pas propriétaires de leurs terrains et de ce qu’ils contiennent. Les plus grands pays d’Afrique sont mis sous pression par les Occidentaux, qui n’ont jamais négocié quoi que ce soit en Afrique et qui exercent la force pour obtenir ce qu’ils veulent », a dit le Pr Emmanuel Kabongo Malu.

De son côté,  le Pr Daniel Makiese  a indiqué que la crise économique va pousser les Occidentaux à mettre l’Afrique sous pression, cette crise se transformera en crise géostratégique.

Pour  l’intensification par la RDC  de l’exploitation  de ses potentialités

De son côté, le coordonnateur du CIRADD asbl, le Pr Daniel Mulenda Lomena a appelé la RDC à intensifier l’exploitation  de ses potentialités et à gérer rationnellement  sa biodiversité en développant des chaines des valeurs, allant de la cueillette de ressources naturelles à leur transformation sur le territoire national.

Il a convié les autorités et scientifiques à combattre le capitalisme sauvage et à remettre l’économie  dans une phase de transition éco-économique.

« L’objectif est d’implanter une économie verte, étant  la seule stratégie qui permettra de gagner la bataille ODD 2 et 7, tout en réduisant les émissions des gaz à effet de serre », a suggéré le Pr Mulenda.

Il a par ailleurs, recommandé à l’assistance de s’aligner derrière la bonne volonté du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour atteindre le changement escompté.

Cette rencontre a permis de dégager une nouvelle approche qui favoriserait  la réduction des importations  des denrées alimentaires et la lutte contre la précarité énergétique en Afrique.

Plusieurs professeurs, économistes et environnementalistes  ont apporté leur contribution face à cette problématique, dans le contexte où la guerre en Ukraine constitue un moment d’ajustement stratégique et économique pour l’Afrique et la RDC, car la  double crise énergétique et alimentaire résultant de cette guerre, est manifeste en Europe mais aussi en Afrique ainsi qu’en RDC. Pour ce faire, les intervenants ont appelé  à l’adaptation des politiques-économiques.

Crée en 2021, le CIRADD est une organisation qui a pour objectif général de développer et de mettre en place des activités de recherche sur l’économie de développement durable, par la conduite de réflexions clés sur tous les aspects des  ODD en RDC et en Afrique subsaharienne.

Il vise  plusieurs objectifs à savoir : la prise en compte des menaces induites par le réchauffement climatique et la dégradation des écosystèmes naturels  et aussi de son développement ainsi que la mise en place des activités de recherche sur l’économie de développement durable par la conduite des réflexions clés sur tous les aspects des ODD en RDC et en Afrique subsaharienne.

Il vise aussi la formation des décideurs des porteurs des projets, des formateurs et d’encourager  la promotion des bonnes pratiques agricoles et industrielles ainsi que des gestes écologiques tant dans les milieux urbains que ruraux.

ACP/KHM/ODM/CL/JLL/CDN