Les riziculteurs et maraîchers du  site Masina 1 pour la création d’un marché agricole

0
141

Kinshasa, 11 août 2022(ACP),Les riziculteurs et maraîchers du site Masina1, au Pool Malebo dans la ville de Kinshasa, ont plaidé pour la création d’un marché agricole permanant pouvant leur permettre de vendre et d’évacuer leurs produits agricoles à temps, a fait savoir le président de ce site,  Cosma  Mpongo Tshondo, au cours d’un entretien jeudi avec  à l’ACP.

M Mpongo a énuméré les différentes difficultés auxquelles les exploitants du site sont confrontés dans le domaine de l’agriculture, notamment, l’absence d’appui des partenaires et du pouvoir public, la rareté des produits chimiques suite  à  la guerre opposant la Russie à l’Ukraine, l’un des pays producteurs des produits chimiques, indispensables à la croissance rapide des légumes.

Le prix de ces produits est aujourd’hui  en hausse   à cause de cette  guerre, a-t-il dit,  avant de préciser que malgré les dépenses engagées pour les avoir, les maraichers ont de la peine à fixer objectivement les prix de leur récolte et de quantifié véritablement le bénéfice à cause de la fluctuation du prix des produits chimiques.

M Mpongo a également fait savoir que les prix des produits de récoltes varient selon les saisons.

Il a indiqué, à titre d’exemple, qu’une  plate-bande d’amarantes est vendue à 50.000fc pendant la saison de pluie contre 60. 000fc à 70.000fc pendant la saison sèche ;  un panier de  gombo est vendu à 65.000fc la caisse, ou 75 000fc si la demande dépasse l’offre. « Partant de  cette majoration des prix, les agriculteurs s’adaptent en fixant les prix en fonction du coût de la vie », a-t-il fait savoir. « Ce travail agricole est fait en chaîne et plusieurs intermédiaires en tirent profit, à savoir : les producteurs, les revendeurs,  les transporteurs,  les consommateurs et l’Etat congolais à travers les taxes. Ce marché n’est pas structuré, après la récolte,  nous ne savons  où écouler notre production, d’autant plus que nos produits sont périssables et périodiques. Les revendeurs à qui nous les confions ne sont toujours pas crédibles  », a-t-il souligné, tout en souhaitant que les travaux d’aménagement d’une digue hydro-agricole lancés  dernièrement par le gouvernement s’accélèrent pour lutter efficacement contre les inondations pendant la saison pluvieuse.

ACP/ KHM/ODM/CL/JLL/CDN