Le ministre de l’Industrie plaide pour la mise en place d’une politique industrielle agressive dans l’espace SADC

0
168

Kinshasa 14 août 2022 (ACP).- Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya a plaidé pour la mise en place d’une politique industrielle agressive dans l’espace SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe) pour bien tirer profit de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) et de la Communauté des Etats  de l’Afrique de l’ Est ainsi que d’ autres Organisations continentales.

Il a fait ce plaidoyer vendredi, au cours d’un exposé, à la Conférence publique annuelle de la SADC  au Palais du peuple, en marge du 42ème sommet ordinaire de cette organisation sous régionale, sous le thème « Investir dans l’industrialisation de la région SADC, gage du développement endogène ».

Devant des éminents professeurs et étudiants venus de différentes institutions de l’ enseignement supérieur et universitaire et des experts de la SADC, le ministre de l’industrie a développé le plan directeur de l’ industrialisation de la République démocratique du Congo (RDC) avec la mise en place des Zones économiques spéciales et de l’ industrie des batteries et véhicules électriques. Il a ensuite mis  un accent particulier sur l’agro-industrie, l’industrie pharmaceutique et l’industrie minière pour lesquelles les pays membres de la SADC sont appelés également à étudier les besoins des autres pour bien promouvoir l’industrialisation de cette organisation régionale en développant les chaines de valeurs, a ajouté le ministre Julien Paluku Kahongya. << Lorsqu’on fait l’analyse de la situation dans le monde, on se rend compte que la plus part  des Etats qui se sont industrialisés, ont commencé par analyser les besoins des autres, a-t-il fait remarqué.

A titre illustratif, il a relevé le constat fait au cours de la Conférence, selon lequel, les États-Unis, l’Europe ou la Chine sont les premiers producteurs des armes et n’ont pas des guerres chez eux. Ils se sont rendu compte que les autres ont la guerre chez eux, c’est alors qu’ils ont levé l’option de se  spécialiser dans l’industrie d’armements pour répondre aux besoins des autres, a indiqué le ministre Paluku. C’est de cette manière  que les autres se mettent à réfléchir chaque jour pour développer leur Industrie, a –t-il dit.

Et nous les africains, particulièrement les pays membres de la SADC, quelles  réflexions nous menons pour identifier les besoins des autres, de manière à mettre en place nos propres politiques industrielles susceptibles de répondre aux besoins de ceux-là , s’est interrogé le ministre, avant d’inviter les chercheurs Africains à réfléchir sur les besoins des autres pour développer les filières que nous devons exploiter, a conseillé M.Paluku. Devons-nous continuer à dépendre du blé Ukrainien ou Russe, s’est-il exclamé.

Le Pr. Mabi Mulumba a profité de l’occasion pour venter le projet intégrateur de l’industrie des batteries et véhicules électriques initié par la RDC et Zambie dans le cadre de l’industrie verte.

Prenant la parole à son tour, le Pr. Mukoko Samba a invité les pays de la SADC à promouvoir la diversification de leurs économies respectives pour contribuer au progrès technologique régulier. Il a appelé la RDC en particulier à consolider les relations entre la coalition au pouvoir et le secteur privé.

 D’autres professeurs et experts de la zone SADC sont intervenus également tour à tour à cette occasion, sous la modération du Pr. Isidore Ndaywel.

ACP/KHM/C.L/Awa