Lancement d’une campagne de sensibilisation des populations congolaises à l’usage accru des foyers améliorés

0
217

Kinshasa, 15 août 2022 (ACP).-  Le représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Kuadio N’goran a lancé lundi à Kinshasa, une campagne de sensibilisation des populations congolaises à l’usage accru des foyers améliorés et gaz de pétrole liquéfié en présence des sensibilisateurs venus  des quatre coins de la ville de Kinshasa.

Kuadio N’goran, également chargé du Programme Energie au PNUD, a laissé entendre que l’objectif principal de cette campagne consiste à instaurer en RDC, la culture d’utilisation des braseros communément appelés « Mbabola » économiques et des réchauds à gaz au sein des ménages.

Il a exhorté les ménages à utiliser les foyers améliorés et à opter pour les bouteilles de gaz, ayant en même temps pour avantage la préservation de la santé des femmes pendant la cuisson et en aval, des forêts qui sont dévorées suite à la demande accrue de la braise en provenance des villes.

Le mode de cuisson propre évite à la femme de s’exposer aux maladies respiratoires causées par la fumée échappant des foyers non appropriés et lui permet de jouir d’une santé meilleure, en ne respirant plus  les fumées.

Selon l’Organisation Mondiale de la santé (OMS), a- -t- il dit, plus de 3 millions des morts par an au monde ont pour cause l’inhalation des plus petites particules fines émanant des émissions des fumées.

Répondant à une question de l’ACP sur le coût du projet, il a indiqué que celui-ci est relatif, selon les interventions qui s’inscrivent en moins de 200 mille USD américains, étant donné qu’il n’y a pas suffisamment d’argent. Néanmoins, avec quelques partenaires qui accompagnent le programme, il y a tout de même des impacts auprès des populations à travers la campagne de sensibilisation à leur intention.

De manière globale, la RDC a pu mobiliser plus de 15 millions USD pas pour la communication toute seule, a-t- il précisé, avant de saluer l’Initiative pour la forêt de l’Afrique Centrale (CAFI) à travers le Fonds national REED (FONAREDD) qui appuie les acteurs dans la mise en œuvre de l’ensemble de ces activités.

Auparavant, la coordonnatrice de l’ONG Femmes des Médias pour la Justice au Congo (FMJC), Kenneth Enim Ampi, avait indiqué que le  projet sera exécuté dans sa partie relative à la communication sociale à travers les provinces de Kinshasa, du Haut Katanga, de la Tshopo, du Sud-Kivu, et du Nord Kivu dont les villes sont respectivement retenues comme des sites pilotes.

Au-delà de cette activité, a- t- elle noté, le résultat attendu est de voir cette campagne s’étendre sur l’ensemble du territoire national, en vue de susciter  un changement de comportement dans le chef des ménages ou des populations qui sont des usagers de ces matériels.

Cette campagne, a- t- elle poursuivi,  vise à atteindre d’ici 2023  au moins 7 millions des ménages congolais qui seront sensibilisés à l’usage  régulier des FA et des GPL dans les provinces cibles et  à changer de comportement.

Eu égard à son importance, a souligné la coordonnatrice de FMJC, la campagne va développer les stratégies de communication tendant à persuader et à amener les cibles à l’action, afin d’atteindre les résultats escomptés.  La campagne, a-t- elle expliqué, a été initiée pour amener les Congolais à opter pour un mode de cuisson sobre en émission de carbone, contrairement aux braseros traditionnels gourmands en braises, favorisant la déforestation et le déboisement excessif en milieu rural, avant d’inviter les participants à la manifestation à s’impliquer dans ladite campagne.

De son côté, le chargé de communication au FONAREDD, Gloire Munesha, a déclaré que cet évènement marque un début d’une consommation raisonnée du bois- énergie en RDC.

Nous espérons qu’à travers cette campagne que les 7 millions des ménages congolais attendus par le projet,   arriveront à faire adopter les bonnes pratiques que nous voulons vulgariser dans le cadre de ce programme et à les partager à d’autres cibles, pour atteindre davantage  plus de 7 millions d’habitants multipliés par 7 autres millions afin d’imposer ces foyers et lutter contre la déforestation dans le pays. ACP/KHM/ODM/JFM