La présence du sang dans les urines, un des signes de l’endométriose

0
767

Kinshasa, 16 août 2022(ACP).- La présence du sang dans les urines est un des signes de l’endométriose, a indiqué mardi au cours d’un entretien avec l’ACP, le Dr Joseph Bangambe, gynécologue obstétricien à l’hôpital « Hj hospitals » situé dans la commune de Limete à Kinshasa.

Selon ce médecin, parmi les signes de cette maladie, il y a les douleurs au bas ventre, pendant les rapports sexuels, les difficultés d’uriner et la présence de sang dans les selles.

Le Dr Bangambe a défini l’endométriose comme une maladie gynécologique chronique fréquente chez les femmes, caractérisée par le développement d’une muqueuse utérine en dehors de l’utérus et qui touche aussi d’autres organes voisins.

« L’endométriose touche au moins 10% de femmes ayant l’âge de procréer, soit les femmes dont l’âge varie entre 15 et 49 ans et peut entraîner des troubles de l’ovulation, voire des anomalies de la fécondation », a-t-il souligné.

Pour prévenir cette maladie, il a invité les femmes à pratiquer régulièrement une activité physique et à consommer des légumes et des fruits frais.

Cette maladie, a-t-il poursuivi, est multifactorielle, c’est-à-dire qu’elle est issue de plusieurs facteurs, entre autres environnementaux, hormonaux et génétique.

Le gynécologue Bangambe a, par ailleurs, invité les femmes à consulter un médecin spécialiste pour se faire accompagner, pour être orientées et soutenues afin de bénéficier d’une prise en charge médicale appropriée. ACP/Kayu/CDN/Thd/NMM