Les leaders des partis politiques et leurs membres se dotent d’un acte d’engagement à Kinshasa

0
95

Kinshasa, 17 août 2022 (ACP). – Les leaders des partis politiques et leurs membres se sont doté mercredi à Kinshasa, d’un acte d’engagement qui, désormais leur permettra d’agir comme des champions pour les questions de leadership des femmes.

Ils ont pris cet engagement après avoir analysé les rôles des partis politiques dans la promotion du genre de manière à soutenir leurs efforts en cette période préélectorale qui s’annonce et à l’issue de la session du dialogue sur « Renforcement des leaders politiques sur les innovations de la loi électorale et Inclusion en République Démocratique du Congo » organisé du 16 au 17 août courant par Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ONUFEMME et National Democratic Institute (NDI).

 Le délégué du représentant résident du PNUD,  Joseph Oji, a,  dans son allocution de clôture, félicité tous les responsables des partis politiques pour avoir priorisé cette activité malgré leurs multiples occupations.

« Cela prouve à suffisance la place et l’intérêt que vous accordez à la gestion de la participation politique des femmes dans les partis politiques », a-t-il fait remarquer.

L’objectif principal de cette activité, a-t-il encore indiqué,  était d’offrir un cadre de réflexion et d’échanges pour permettre aux responsables des partis politiques de s’engager pour la promotion des femmes au sein des partis.

Selon lui, cette rencontre est tombée à point nommé, afin de définir des stratégies efficaces devant conduire à un alignement approprié des femmes y compris des jeunes et des personnes vivant avec handicap sur les listes électorales.

Cette session, a-t- il reconnu, a amené les uns et les autres à élargir leurs connaissances sur les instruments juridiques et politiques internationaux, régionaux et nationaux relatifs à la promotion du genre.

Les informations et les connaissances apprises, lors de la session, a dit Joseph Oji, a permis à tous les participants de se rendre compte de l’urgence de l’évaluation de la conformité des partis politiques aux exigences contenues dans les divers traités, conventions et normes favorables aux besoins spécifiques des hommes et des femmes, notamment en termes de la représentation de leur leadership au sein de l’espace de prise de décision.

Pour les organisateurs notamment ONUFEMMES, NDI et PNUD, c’est un challenge pour jauger le visage réel des machines des partis politiques, notamment en ce qui concerne leur réceptivité par rapport aux besoins des femmes en termes de leur alignement sur les listes électorales et leur accompagnement de manière appropriée pour en faire des pions gagnants lors des scrutins à venir. ACP/KHM/KJL/CDN