Le M23 soutenu par le Rwanda attaque les FARDC à Rwanguba, Rwangira et Muhingira

0
261

Goma, 18 août 2022 (ACP).-Le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 Nord-Kivu, le colonel Guillaume Ndjike Kaiko, a dénoncé  dans un communiqué parvenu jeudi à l’ACP, des violations graves des droits de l’homme commises par le M23 et ses alliés de l’armée rwandaise, en date du 16 août 2022, lors des attaques contre les positions des FARDC à Rwanguba, Rwangira et Muhingira, dans le  territoire de Rutshuru.

« Les assaillants ont procédé notamment, en plus du bombardement du chantier d’une centrale hydroélectrique, au Parc national de Virunga, au largage de bombes sur des habitations civiles, qui ont causé 5 blessés parmi la population civile, dont une fillette blessée à la tête », indique le communiqué.

Le colonel Ndjike a indiqué que « les terroristes du M23 ont également tiré sur l’ambulance des FARDC qui était en train de récupérer des blessés civils, et chassé les populations locales, les sommant « de quitter sans délai leur milieu naturel ».

Le porte-parole  a déclaré, enfin,  que « les FARDC demeurent respectueuses des accords du Sommet des Chefs d’Etat de Nairobi, qui ont instauré une trêve ». ACP/KHM/NMM/CDN