La mise en place d’un comité  de soutien pour  la prévention des droits des enfants en rupture familiale

0
171

Kinshasa, 26 août 2022 (ACP).- Les chefs des quartiers, des commandants de la Police nationale congolaise (PNC), ont mis en place un comité de soutien pour la prévention et  la défense des droits des enfants en rupture familiale, au cours d’une séance d’échanges et d’information organisée jeudi par le directeur du centre « Likemo », Roger Katembwe, dans la commune de Bandalungwa.

« Cette activité qu’entreprend le comité d’appui au travail social de rue (CATSR) au centre  Likemo , prévoit un centre d’accueil d’urgence pour des enfants en rupture familiale reçus pour quelques jours, avant d’entreprendre des démarches de retrouver leurs membres de famille », a dit  Roger Katembwe.

Pour lui, ces assisses ont pour objectif de défendre les droits des enfants et les promouvoir, expliquant que « Likemo » signifie « libota , une famille pour chaque enfant », «  kelasi, une école » et « mosala à chaque enfant à travers un encadrement et suivi en collaboration avec les structures publiques pour rétablir les liens familiaux et insertion socioprofessionnelle ».

Cependant, M. Katembwe leur a expliqué les différents services auxquels les concernés peuvent se  retrouver dans une situation de réceptivité, telles que des activités culturelles, artistiques et sportives.

Pour se faire, il a  proposé à ses partenaires des solutions au problème de la délinquance juvénile, afin d’éviter les répressions à travers le dialogue, tout en les rassurant que pour réussir ce pari, il faudra créer en lui, un climat de confiance, de changement de mentalité et de comportement. Un document d’engagement a été signé par les membres du comité d’encadrement dans le but d’appuyer et de soutenir l’éducation des enfants en rupture familiale, précise-t-on. ACP/Kayu/MNI/TKM