Une matinée scientifique sur « les algies pelviennes » organisée au Centre Hospitalier Za Lamu à Kinshasa

0
202

Kinshasa, 26 août 2022 (ACP).– Le Centre Hospitalier Za Lamu, en collaboration avec la firme KIM Pharma, a organisé jeudi à Kinshasa une matinée scientifique portant sur « les algies pelviennes » à l’intention de son personnel soignant.

Le Dr Giscard Monshemvula a, dans son exposé, indiqué que les algies pelviennes sont constituées d’un ensemble de symptômes douloureux au bas ventre, spontanés ou provoqués, cycliques ou non cycliques, évoluant depuis plus de six mois.

Les algies pelviennes constituent un motif fréquent de consultation en gynécologie. Il les a définis comme étant des douleurs ressenties dans la région du pelvis, c’est-à-dire au niveau du bas du ventre et du haut des parties génitales.

Elles peuvent être légères ou très intenses, chroniques et fréquentes chez 11 à 20% de femmes.

Les causes des algies pelviennes sont d’origine infectieuse ou non infectieuse. Elles affectent les organes génitaux (vagin, col de l’utérus, utérus, trompes de Fallope et ovaires). Cette maladie touche également d’autres organes du bassin tels que la vessie, le rectum ou l’appendice, a-t-il ajouté. Les algies pelviennes peuvent conduire à plusieurs complications dont la plus fréquente est la stérilité.

Ce médecin a martelé que la prévention consiste à respecter des règles hygiéno-diététiques pouvant diminuer les douleurs pelviennes dues à une constipation ou aux infections urinaires à répétition, une alimentation équilibrée, une consommation quotidienne d’eau de 1,5 litre par jour, et la pratique d’une activité physique.

Chaque jeudi, le Centre Hospitalier ZA LAMU, sous la coordination de son médecin directeur, le Dr Yannick Bikansau, organise une matinée scientifique pour le renforcement des capacités de son personnel et l’amélioration de la prise en charge. ACP/Kayu/MNI/TKM