La RDC entend capitaliser les acquis de la 23ème session de la Commission africaine des forêts et de la   faune sauvage

0
296

Kinshasa, 27 Août 2022 (ACP).-Le directeur général de la Direction général des forets(DGFOR), José Ilanga Lofanga,  a assuré que la RDC en prenant la relève de l’Afrique du Sud  à  la présidence  de la 23ème session de la Commission africaine des forets et de la faune sauvage qui s’est tenue  du 21 au 26 août dernier à Kinshasa,  entend capitaliser  les acquis de cette rencontre  qui constituent un  des modèles d’initiatives en matière de la gestion durable des forêts et de la biodiversité.

 Il l’a dit en se référant à l’implication au plus haut niveau des institutions de l’Etat notamment   du ministère de l’Environnement, porteur de la thématique forêt et biodiversité.

José Ilanga Lofanga a, à ce sujet, relevé que la RDC est coorganisateur de la prochaine session sur le changement climatique et s’est engagée à prendre une part active dans l’organisation de la conférence des Nations Unies sur la biodiversité.  Toutes ces initiatives, a-t-il souligné, vont aider le pays à consolider les acquis de la 23ème session de la Commission africaine des forêts et de la faune sauvage et les pérenniser pour l’avenir.

Il a estimé, en outre, qu’en deux ans de sa présidence à la tête de cette commission, de la RDC évoluera convenablement avec l’accompagnement de la FAO et   du Fonds des Nations Unies sur les forêts ainsi qu’avec les autres partenaires. Le directeur général de la Direction général des forêts a signalé par ailleurs que beaucoup de partenaires sont sur terrain au niveau national et que le ministère de l’Environnement organisera   incessamment les états généraux des forêts.

L’Afrique préoccupée par la question des forêts

Le directeur adjoint de la FAO en charge des forêts, Evwald  Rametsteiner,  a noté que l’Afrique est en train de mener  beaucoup d’activités de manière proactive et déterminée pour l’avenir des forêts.

Il a réitéré l’engagement de cette organisation à travailler dans le cadre d’une collaboration fructueuse avec l’Afrique dans l’avenir. Pour la FAO, ces assises de Kinshasa ont permis de voir les défis actuels et de proposer des solutions ensemble. Elles ont pu également favoriser la collaboration entre les Etats africains sur les questions importantes et stratégiques touchant à la forêt, à l’environnement et à la faune sauvage.

La RDC a assuré la présidence de la 23ème session de la Commission africaine des forêts et de la faune sauvage et la 7ème Semaine africaine des forêts et de la faune sauvage en présence de plusieurs délégués des pays africains, signale-t-on.  Cette session s’est tenue avant la PRECOP 27 qui se tiendra à Yangambi, dans la province de la Tshopo, avec la participation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat(GIEC) avec des appuis multiformes des agences du Système des Nations Unies.

ACP/OB/KJI