Lancement à Kinshasa de la revue annuelle nationale des performances de l’EPST

0
317
Le ministre Tony Mwaba lors de son intervention

Kinshasa, 29 août 2022 (ACP).- Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), le Pr Tony Mwaba Kazadi, a lancé lundi les travaux de la revue annuelle nationale des performances à la salle Via Nova dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

Il a fait savoir que ces assises qui se tiennent du 29 au 31 août 2022 sous le thème : « Consolidation et pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire ainsi que la lutte contre les antivaleurs », sont essentiellement techniques et orientées vers les résultats. La mission est d’évaluer la performance du secteur de l’EPST, d’actualiser la carte scolaire, de suivre et d’évaluer la mise en œuvre des réformes ainsi que la  validation de la planification de l’année 2022-2023.

Tony Mwaba a émis le vœu de voir les participants intériorisés cette nouvelle approche pour une revue annuelle des performances axée essentiellement sur les résultats. « Il faut donc, désormais, que ces assises soient compris comme un véritable moteur des réflexions sur les grands problèmes de l’enseignement  dans notre pays », a-t-il souligné.

Les participants invités à se contenter des recommandations pertinentes

Par ailleurs, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Pr Tony Mwaba, a invité les participants à se contenter d’un minimum des recommandations pertinentes qui doivent être réalisables.

Il leur a demandé aussi d’évaluer la santé de la gratuité de l’enseignement primaire et  l’appropriation de la campagne « Pas une école sans banc » au niveau des provinces éducationnelles. Une province éducationnelle est une division provinciale placée sous l’autorité du directeur provincial de l’éducation, indique-t-on.

Ces travaux, a-t-il souligné, vont permettre aux participants de mener des réflexions et d’aligner des mécanismes efficaces pour éradiquer les antivaleurs dans le secteur de l’EPST. « Nous devons également mener des réflexions et arrêter ces mécanismes efficaces pour que l’année qui commence et avant qu’elle ne s’achève nous puissions avoir les effectifs réels des élèves, un fichier reprenant le nombre des enseignants et écoles privées », a-t-il exhorté.

De son côté, la secrétaire générale de l’EPST, Christine Nepa Nepa Kabala, a fait savoir que le thème de ces assises s’inscrit dans la droite ligne du redressement du système éducatif et s’aligne sur les exigences  de la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025. Elle a ajouté que ce thème traduit également la détermination à poursuivre et atteindre la construction d’un système éducatif inclusif et de qualité. Ce système, a-t-elle souligné, contribuera efficacement au développement national, à la promotion de la paix et d’une citoyenneté démocratique active. ACP/