Le Président de la République pour des mesures visant  la baisse du  taux de change  du FC par rapport au dollar américain

0
239

Kinshasa, 4 septembre 2022 (ACP).- Le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi,  a demandé aux membres du gouvernement de la République et à la gouverneure de la Banque centrale du Congo (BCC) de  mettre en œuvre des mesures visant à faire baisser le taux de change du Franc congolais par rapport au dollar américain, vendredi dernier , au cours de la 27 ème réunion du conseil des ministres, a indiqué le ministre de la Communication et médias , Patrick Muyaya, dans le compte rendu de ladite réunion.

 Le Président de la République  reste très attaché  à la stabilité  du taux de change, a  affirmé le porte-parole du gouvernement de la République, soulignant  sa volonté  de voir  la stabilité du taux de change être soutenue  par l’accumulation de réserves de change afin de conforter la résilience de l’économie congolaise.

Selon le ministre P. Muyaya, la gouverneure de la BCC a  déclaré que  le marché de change en RDC est resté globalement stable  avec  de légères fluctuations plus remarquées sur  le marché parallèle.

« Au 26 aout 2022, le taux de change officiel s’est globalement maintenu à son niveau de la semaine passée, s’établissant à 2008,91 FC, le dollar contre 2008,61 FC, le dollar, le 19 aout dernier. Sur le marché parallèle, la monnaie nationale s’est dépréciée de 0,82 % après une appréciation de 0,21 %, la semaine précédente situant le cours moyen à 20085,83 FC, le dollar », a  expliqué la gouverneure de la BCC qui a formulé des recommandations  susceptibles de permettre à la RDC de faire face aux facteurs de risque interne et externe qui pèsent sur le marché de change et l’économie congolaise en général.

Ces recommandations ont trait au respect continue du pacte de stabilité nécessitant le financement monétaire zéro du déficit  public, à la poursuite de la coordination des politiques  macro-économiques, à la poursuite de la surveillance  rapprochée des facteurs de la liquidité bancaire au niveau de la BCC ainsi qu’ à l’accélération de la mise en œuvre des mesures destinées à renforcer la production locale. ACP/