Les filles de la cité de Mbakana édifiées sur les risques de grossesses précoces                         

0
128

Kinshasa, 4 septembre 2022 (ACP).-  Le groupe « Bilenge ya Mwinda » de la paroisse Isidore Bakanja, de la cité de Mbakana, dans la commune de Maluku, à environ 140 km du centre ville, a  au cours d’une matinée d’éveil de conscience samedi, sensibilisé les jeunes filles de cette contrée, aux risques de grossesses précoces et infections sexuellement transmissibles (IST).

Le coordonnateur des « Bilenge ya Mwinda », Mudjos Mpika, animateur principal de cette matinée d’éveil, a de prime abord indiqué que la grossesse est l’état d’une femme enceinte durant généralement 9 (neuf) mois et s’achève par l’accouchement. Au cas où cet état de grossesse est interrompu avant son 180ème jour, on parle d’avortement.

Parlant de grossesses précoces, M. Mudjos Mpika a fait voir à ses interlocutrices que celles-ci concernent généralement les mineurs qui ne sont pas encore prêtes, physiquement et physiologiquement, pour tomber enceinte. «  Les causes de cet état sont, notamment la pauvreté et la misère et souvent ces types de grossesses résultent des rapports sexuels non protégés qui sont aussi des voies de transmission des infections sexuellement transmissibles (IST) y compris le VIH/Sida », a relevé le coordonnateur Mpika. A l’occasion, il a conseillé l’abstinence et la rigueur et la pratique des rapports sexuels protégés.

Interrogées, les filles qui ont pris part à cette matinée d’éveil de conscience, ont exprimé leur joie d’avoir été édifiées sur les risques liés aux grossesses précoces et ont promis de faire un large écho des enseignements reçus. ACP/CL/Thd/GGK