Des ONG plaident pour l’interdiction de la vente des uniformes par les écoles

0
127

Kinshasa, 05 septembre 2022 (ACP).- Des ONG de défense des intérêts des citoyens, ont plaidé lundi, lors d’un point de presse, organisé dans la commune de Limete, pour l’interdiction de la vente des uniformes par les écoles, particulièrement celles du secteur privé au motif que cette pratique devient la mission éducative de l’école pour devenir une structure commerciale.

Le coordonnateur de la ligue des consommateurs du Congo (Licoco), Anatole Bola, a, pour sa part, déploré de cette  pratique adoptée par les écoles conventionnées et celles privées mettant la pression sur les parents des élèves.

« Le plaidoyer de la Licoco est le résultat des enquêtes menées dans des marchés que dans des écoles de la ville de Kinshasa », a-t-il expliqué, avant d’inviter les autorités à prendre des mesures pour mettre fin à ce phénomène, qui, pour lui, met en difficulté les commerçants pour vendre les uniformes dans des marchés.

« Aujourd’hui les écoles vendent des uniformes à l’intérieur, alors que nous de l’extérieur, nous payons des taxes de l’Etat. Tout parent préfère acheter les uniformes à l’école parce que c’est l’une des exigences des responsables de ces établissements. Nous sommes à la rentrée, mais on ne vend pas, on éprouve des difficultés pour faire écouler nos marchandises », a déploré l’un des vendeurs des uniformes de grand marché, à cette occasion.

Pour l’un des parents, Michel Ngunza, a fait remarquer qu’un mètre de tissu d’uniforme se négocie entre 6.000 FC soit 3 USD  au marché, tandis qu’au niveau des écoles, on oblige d’acheter  à 15 dollars.

«La vente est effective à l’allure de chaque année puisque les gens pleurent toujours. Donc, la vente aussi est une question de facteur chance. Il y a des gens qui s’improvisent commerçants, ils ne savent pas comment aborder les clients. Je vends en dépit de la hausse du taux de dollars», explique une vendeuse du marché de Matete.

Interdire la vente des uniformes dans les écoles serait un véritable ouf de soulagement pour les parents, qui eux aussi, doivent acheter des fournitures scolaires pour leurs enfants, soutient-t-il, demandant au gouvernement d’interdire cette vente dans toutes les écoles en imposant des fortes mesures.

ACP/ODM/JFM/HBB