Hausse des prix des denrées alimentaires provenant des provinces à Kinshasa

0
514

Kinshasa, 08 septembre 2022 (ACP).- Une hausse des prix des denrées alimentaires en provenance des provinces est observée depuis près d’une semaine à Kinshasa, à la suite de la pénurie du carburant, obligeant ainsi les transporteurs à majorer le coût de transport, a constaté jeudi l’ACP au cours d’une ronde dans certains points de vente dont le port de Baramoto dans la capitale.

Cette majoration du coût de transport affecte directement les prix des biens de consommation de première nécessité qui sont également en hausse.

A titre illustratif, un panier des poissons séchés appelés communément « Mbisi ya kokauka » qui se négociait à 25.000 FC se vend actuellement à 70.000 FC, soit une hausse de près de 35.000 FC.

La  mesure « Ekolo » de poissons fretin appelé communément « Ndakala » ainsi que les chenilles séchées qui se négociaient à 10.000 FC, se négocie aujourd’hui à 13.000 FC, soit 3.000 FC de plus.

Les produits agricoles tels que la  courge, les grains de blé et le soja ont également connu une légère augmentation de prix. La  mesure (Ekolo)  de courge, blé et soja se négocie respectivement  à 6.000 FC, 7.000 FC  et  8.000 FC contre 5.000 FC, 6.000 FC  et 7.000 FC, la semaine dernière.

Pour les revendeurs de ces produits provenant des provinces, notamment de l’Equateur,  de la Tshopo, du Maï Ndombe et du Kwilu, l’augmentation des prix est consécutive à la hausse des prix de transport des colis dans les agences de fret, ce qui les oblige, ont-ils dit, à revoir à la  hausse les prix de vente.

ACP/KHM/ODM/CL/CDN/JLL