9,6 millions de personnes vivent avec l’hépatite virale B en RDC

0
370

Kinshasa, 11 septembre 2022(ACP).- 9,6 millions de personnes vivent avec l’hépatite virale B en République démocratique du Congo (RDC), a déclaré l’administrateur national VIH et Hépatites de l’OMS en RDC, le Dr Étienne Mpoyi lors de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre les hépatites virales, organisée jeudi à Béatrice Hôtel dans la commune de Gombe à Kinshasa par la direction surveillance épidémiologique du ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention.

Selon le Dr Mpoyi qui a axé son intervention sur la présentation des stratégies du secteur de la santé contre le VIH, l’hépatite virale et les infections sexuellement transmissibles (IST), le taux de prévalence de l’hépatite B en RDC est de 10,8% pour la population générale et de 3,3% chez les enfants de moins de 5ans.

Il a fait savoir que selon le Programme de transfusion sanguine, les provinces du Nord et du Sud Ubangi présentent une prévalence plus élevée de l’hépatite B chez les donneurs de sang que dans le reste des provinces.

Il a indiqué que l’OMS enregistre des progrès spécifiquement dans la lutte contre l’hépatite virale avec comme principaux catalyseurs, la disponibilité des normes et des directives simplifiées, les produits de qualité assurée, et l’équité pour les populations affectées.

Parlant des stratégies de lutte contre le VIH, l’hépatite virale et les IST, l’administrateur national de l’OMS a rassuré qu’il existe une vision commune celle de mettre fin aux épidémies et de faire progresser notamment la couverture sanitaire universelle, les soins de santé primaires et la sécurité sanitaire.

« Il existe les virus d’hépatite A à E. Mais les plus importants en termes de prévalence et de gravité sont les virus d’hépatite B et C. Ces virus se transmettent par voie sanguine, par voie sexuelle et de la mère à l’enfant », a-t-il poursuivi.

Le Dr Mpoyi a, par ailleurs, rappelé, que les moyens de prévention sont pratiquement les mêmes que ceux contre le VIH, en plus du vaccin contre l’hépatite virale B.  ACP/CL/KMT