Modeste Mutinga fait de la politique de la stratégie nationale son cheval de bataille

0
138

Kinshasa, 21 septembre 2022 (ACP).- Le ministre des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale, Modeste Mutinga a réaffirmé, sa vision de faire de la politique de la stratégie nationale et de la protection sociale son cheval de bataille.

Le ministre Mutinga  l’a fait savoir au cours de la réunion qu’il a présidée, mardi, dans la salle de réunion de son cabinet avec les délégués des institutions publiques, des partenaires techniques et financiers ainsi que des organisations de la société civile, sur les préparatifs de la première édition du dialogue interinstitutionnel.

Il a souligné que, ces échanges visent à offrir un cadre d’échanges d’expériences et d’apprentissage mutuel entre les principaux acteurs afin de développer et renforcer des programmes de protection sociale inclusifs qui touchent  les plus vulnérables en général.

Il a noté, en outre, que les personnes affectées par le VIH/SIDA sont prises en compte dans la perspective d’examiner , analyser et identifier les difficultés et défis majeurs liés à la mise en œuvre des programmes de protection sociale.

« L’objectif attendu est de proposer des recommandations ou des orientations stratégiques pour la réforme du système national de protection sociale », a-t-il indiqué, avant de souligner que la RDC devra se doter de toute urgence d’une loi qui retrace de façon claire et précise tous les contours sur la protection sociale.

Il est inadmissible, a-t-il soutenu, que la constitution de la RDC prévoie en son article 123, alinéa 16, l’élaboration d’une loi sur la protection sociale et que son ministère n’ait toujours pas produit un tel outil indispensable pour la prise en charge de tous les vulnérables à travers le pays

Modeste Mutinga a, en outre, indiqué que ce dialogue s’appuie sur trois raisons à savoir, l’intervention légère avant la revue du plan national stratégique de développement,  un plan critique qui oriente l’action du gouvernement vers l’attente des ODD(Objectifs de Développement Durable) à l’horizon 2030  à un moment critique où la pandémie de COVID-19 a modifié le paysage de la RDC et dans le monde.

Par ailleurs, le patron des  Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale a fait savoir que la protection sociale renforce le capital social et humain et n’est plus perçue comme une dépense. Elle est devenue, un des éléments clés des politiques de développement.  ACP/ KHM/OB/MNI/HBB