Burkina Faso : trois militaires condamnés pour la mort d’un étudiant en 1990

0
87
Burkina Faso General Gilbert Diendere sits in a military court where he stands trial with 13 others, including former President Blaise Compaore, charged with the murder of leader Thomas Sankara, in Ougadougou, Burkina Faso, Monday, Oct. 11, 2021. A military court in Burkina Faso has started the trial of 14 people including former President Compaore for the killing of influential leftist leader Thomas Sankara, who was ousted as president by Compaore in a 1987 coup. (AP Photo/Sam Mednick)

Kinshasa, 22 septembre 2022 (ACP).- La chambre criminelle de la Cour d’appel de Ouagadougou a condamné mercredi soir le général Gilbert Diendéré à 20 ans de prison ferme, le colonel Mamadou Bamba à dix ans de prison ferme et Magloire Yougbaré à 30 ans de prison ferme pour l’assassinat en 1990 d’un étudiant lors d’une manifestation dans la capitale burkinabè, ont rapporté jeudi les médias internationaux.

Gilbert Diendéré et Mamadou Bamba sont par ailleurs condamnés à payer chacun un million de francs CFA (1.500 dollars).

Quant à Magloire Yougbaré, il devra s’acquitter de cinq millions de francs CFA (7.500 dollars). Un mandat d’arrêt a été décerné contre ce dernier qui ne s’est pas présenté à son procès.

Les trois accusés étaient jugés pour complicité d’arrestation illégale, séquestration aggravée, complicité de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner et recel de cadavre.

La défense a 15 jours pour faire appel de ce verdict, indiquent les sources.

Dabo Boukary, un étudiant en 7ème année de médecine, avait été tué le 16 mai 1990 lors d’une manifestation d’étudiants de l’Université de Ouagadougou qui exigeaient la levée de la mesure d’exclusion frappant certains de leurs camarades.

ACP/KHM/ODM/JLL/CDN