La BCC recommande une vigilance accrue et un suivi rapproché par rapport aux facteurs de liquidité bancaire

0
78

Kinshasa, 22 septembre 2022 (ACP).- La Banque centrale du Congo (BCC) a recommandé au gouvernement une vigilance accrue et un suivi rapproché par rapport aux facteurs de la liquidité bancaire, dans sa note d’information hebdomadaire dont une copie est parvenue jeudi à l’ACP.

Selon la même source, la BCC a recommandé également le maintien de la coordination des actions au niveau de la politique budgétaire et monétaire, l’accélération de la mise en œuvre des mesures visant à renforcer la production locale et la diversification de l’économie et enfin, l’exécution continue des réformes structurelles retenues dans le cadre du programme Facilité élargie de crédit (FEC) avec le Fonds monétaire international (FMI).

Ces recommandations sont formulées sur base de certains aléas auxquels pourrait faire face l’économie congolaise, dont la persistance des pressions inflationnistes à la suite de l’inflation importée.

La note de conjoncture économique relève, par ailleurs, que le cadre macroéconomique de la RDC reste relativement stable, reflétant la poursuite de la coordination des actions au niveau de la politique budgétaire et monétaire.

 Croissance économique et inflation

Au cours de la même période sous revue, la note d’information hebdomadaire fait savoir que sur base des estimations à fin juin, la croissance est projetée à 7,1% pour 2022. Cette évolution, explique-t-elle, relève notamment de la bonne performance des branches « Extraction » et « Transport et télécommunications ». La croissance du produit intérieur brut (PIB) hors mines s’établirait à 4,7% en 2022 contre 4,5% en 2021.

Le taux d’inflation hebdomadaire s’est situé à 0,3%, établissant le taux en glissement annuel à 11,3% contre une projection de 11% à fin décembre. A en croire la source, toujours pendant la même période, une stabilité relative a caractérisé le marché de changes et s’est traduit par des taux de 2012,99 CDF à l’indicatif et 2120,0 CDF au parallèle, consacrant ainsi une dépréciation de 0,05% sur le marché interbancaire et une stabilité sur le marché parallèle.

Des produits de base à la hausse

Pour clore, la note de conjoncture renseigne que les produits de base échangés par la RDC ont évolué globalement à la hausse par rapport à la semaine précédente à l’exception de l’or. Au 15 septembre 2022, le cours du pétrole a légèrement augmenté de 1,0% en rythme hebdomadaire, se négociant à 91,3 USD le baril. Le cuivre et le cobalt ont connu une hausse respective de 1,7% et 4,7% pendant que l’or a baissé de 3,4%, tandis que le riz, le blé et le maïs accusent une augmentation respective de 4,9%, 4,3% et 0,4%, se vendant à 392,9 USD, 310,7 USD et 249,1% USD. ACP/KHM/ODM/JLL/CDN