Les assignations budgétaires des pétroliers producteurs projetées à 615,4 milliards de FC pour l’exercice 2023

0
218
View of Congolese franc banknotes

Kinshasa, 26 septembre 2022 (ACP).- Le gouvernement congolais a projeté les recettes pétrolières des producteurs à hauteur de 615,4 milliards de Francs congolais (FC) au cours de l’exercice budgétaire 2023 sous examen au Parlement, soit un accroissement de 55,8% par rapport à l’exercice précédent de 2022 qui se situe à 394,9 milliards de Francs congolais (FC).

Selon la loi des finances 2023, ces recettes sont projetées sur base des déclarations des opérateurs et prennent en compte une production journalière de 20.989 barils pour les deux groupes (on-shore et off-shore), un prix moyen du baril de 101,6 USD après décote et des frais du terminal de 2,5 USD le baril.

Ce projet de loi des finances prévoit également des recettes extérieures de l’ordre de 6. 300,0 milliards de Francs congolais (FC), enregistrant ainsi un taux d’accroissement de 11,5% par rapport à leur niveau de l’exercice 2022 évalué à 5.652,4 milliards de Francs congolais (FC).

Ces assignations se rapportent d’un côté, aux appuis budgétaires de 1.846,1 milliards de Francs congolais (FC), ce qui équivaut à un taux de régression de 35,9% par rapport à leur niveau de l’exercice 2022, soit 2. 878,1 milliards de Francs congolais (FC).

Elles comprennent notamment 1.104,8 milliards de Francs congolais (FC) d’emprunt programme ; 330,8 milliards de Francs congolais (FC) de dons budgétaires ; et 410,5 milliards de Francs congolais (FC) d’allocation DTS du FMI.

Ces assignations tiennent aussi compte du financement des investissements d’un montant de 4.453,9 milliards de Francs congolais (FC), soit un taux d’accroissement de 60,5% par rapport au montant de 2.774,3 milliards de Francs congolais (FC) repris dans la loi de Finances pour l’exercice 2022.

Les assignations de l’exercice 2023 comprennent également 1.032,4 milliards de Francs congolais (FC) de dons projets et 3.421,5 milliards de Francs congolais (FC) d’emprunts.

Le Projet de loi des finances pour l’exercice 2023 est en analyse au cours de cette session du mois d’octobre, souligne-t-on.

ACP/ODM/JFM/HBB