La 2e phase des  travaux de construction de l’avenue de la paix à Kisenso prend fin en novembre prochain

0
184

Kinshasa, 29 septembre 2022 (ACP).-  Les travaux de la  deuxième phase de construction de l’avenue de la Paix comprise entre la paroisse catholique Bon Pasteur et le quartier des Anciens combattants sur un linéaire de 3,1km dans la commune de Kisenso prennent fin en novembre prochain, a   affirmé l’ingénieur  Raoul Mboma, superviseur  du chantier ,au cours d’un entretien mercredi avec‘ l’ACP.

L’Office des voiries et drainage (OVD) qui est chargé d’exécuter lesdits travaux a déjà achevé la construction de 2 dalots (petits ponts) sur les 4 prévus dans le devis, en vue de permettre une circulation aisée des véhicules et autres engins automoteurs, a précisé l’Ir. Mboma, superviseur  du chantier.  Les eaux de petites rivières en provenance de la colline de Kisenso qui traversent cette chaussée, a-t-il dit,  rendent la circulation impraticable surtout pendant la saison des pluies.

Selon lui, l’OVD a  déjà fini le traitement du sol, le coulage de béton de propreté, le radié, les voiles et le mur qui doit soutenir le tablier  afin de permettre aux engins automobiles de passer aisément.

« Ces travaux  ont pris  fin  le 26 septembre dernier. Il faut attendre 21 jours pour que le béton atteigne l’âge pour le besoin de la cause », a soutenu le superviseur des travaux.

L’Ir. Mboma a fait savoir  également  qu’au niveau de la paroisse Bon pasteur, les trottoirs ou les accotements pour les piétons ont été coulés sur une longueur de 400 m. Il a également fait état de  la fin de la construction d’un collecteur d’eau des pluies de 550 m de long sur l’avenue  Lungwengwe qui permettra de déverser les eaux dans la rivière N’Djili.

Il a évoqué  le début de construction du dalot 2 situé devant la Ferme agricole de Nzeza Landu , mais aussi  les travaux de terrassement qui progressent normalement en vue de la continuité du projet pour une longueur de 1.325 m de caniveaux, passant par  la gare Ri-Flar pour chuter à la paroisse catholique saint Ambroise.

« D’aucun n’ignore que la pluie reste le grand ennemi de la construction, pour ce faire, des précautions ont été prises pour protéger les parcelles longeant la route où les murs de soutènement  en taillis obliques sont en phase finale de construction », a-t-il renchéri, avant d’affirmer que l’idéal est de livrer cette deuxième phase à la circulation des véhicules pour l’approvisionnement du centre-ville en produits des maraichages d’ici début novembre prochain.

ACP/ Lys