Ouverture à Kinshasa de la 1ère conférence « Risque pays-RDC »

0
364

Kinshasa, 30 septembre 2022 (ACP).- Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a présidé  jeudi, à l’espace Kemesha dans la commune de Gombe, la cérémonie d’ouverture de la première édition de la conférence « Risque pays-RDC ».

Sur l’initiative du ministère des Finances, en collaboration avec la plateforme du dialogue public et privé, et sous l’impulsion du Président de la République, cette conférence aborde des problématiques soulevées dans le tout premier rapport risque-pays et va permettre de produire des réflexions pertinentes et des débats constructifs dans le cadre du dialogue public et privé en RDC.

Cette conférence, qui connait la participation de plusieurs personnalités du monde politique, économique et de la société civile, veut donner une perspective de l’interprétation des risques du pays, constituant l’ensemble des facteurs internes et externes susceptibles d’impacter l’activité économique, politique et sociale de la RDC.

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a salué à cette occasion, la pertinence du rapport présenté par « Bloomfield Investissement Corporation », avant de réitérer la détermination du gouvernement à continuer à œuvrer pour l’amélioration sensible du climat des affaires en RDC.

« Mon gouvernement et moi-même, sommes pleinement engagés à faire de la RDC une destination de plus en plus attractive des investissements collectifs. Et ceci, en tenant compte des défis sécuritaires pour lequel il est engagé à totalement éradiquer », a souligné le Premier ministre.

Une amélioration sensible du climat des affaires en RDC

Lors de cette rencontre, le PDG de Bloomfield Investissement Corporation, Stanislas Zeze, a présenté le tout premier rapport sur la cartographie des risques-pays de la RDC percevant  à long terme une amélioration sensible du climat des affaires en RDC.

La RDC, indique-t-on,  a obtenu une notation globale de 5.1, ce qui constitue un résultat satisfaisant même si beaucoup reste à faire en cette matière, a-t-il indiqué.

Dans sa réplique à ce rapport, le ministre des Finances Nicolas Kazadi a salué à sa juste valeur les conclusions de Bloomfield, tout en apportant des remarques importantes sur les performances et les réformes en cours de réalisation au pays.

Il a, à cet effet, souligné la détermination du gouvernement à tout mettre en œuvre pour améliorer sensiblement la situation car, depuis plusieurs mois, le pays s’est inscrit dans la voie de poursuivre un travail d’amélioration de sa notation.

Les participants à cette conférence qui a connu la présence du président du Conseil économique et social, de quelques membres du Gouvernement, du Gouverneur de la ville de Kinshasa et du président de la fédération des entreprises du Congo (FEC), se sont retrouvés en panels.

 Ils ont abordé plusieurs thématiques basées notamment sur les performances économiques de la RDC et le climat des affaires. Les questions liées à la sécurité intérieure et extérieure, l’environnement social et la transition écologique en RDC sont également au centre de cette première conférence risque pays-RDC.

ACP/Kayu/HBB