Une thèse de doctorat à l’UNIKIN sur la lutte contre le terrorisme en Afrique Centrale

0
340

Kinshasa, 17 octobre 2022 (ACP).- Le chef de travaux Abdala Selemani a soutenu, vendredi à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), une thèse de doctorat en Relations internationales intitulée « Lutte contre le terrorisme en Afrique Centrale : de la nécessité de la coopération multilatérale par l’application des théories de la responsabilité collective et de la vigilance sécuritaire et stratégico-diplomatique permanente des acteurs ».

« La gravité des conséquences du terrorisme sur le genre humain et sur les infrastructures de toute sorte a obligé les acteurs des relations internationales, notamment les Etats indépendants et souverains, ainsi que les organisations internationales, à monter des mécanismes et stratégies correspondantes afin de lutter efficacement contre ce fléau », a déclaré le récipiendaire.

L’auteur a fait mention de la pénétration rapide du terrorisme dans la sous-région de l’Afrique Centrale, qui était encore préservée de cette forme de violence avant les années 2000.

 Cependant, a-t-il dit, les méthodes employées par la colonisation, la traite d’esclaves ou les guerres par procuration étaient pareilles que celles utilisées actuellement par le terrorisme djihadiste qui oblige les élites de cette région à soulever un certain nombre de questionnements sur le danger de ce phénomène.

L’impétrant a ainsi dégagé parmi les perspectives de lutte contre le terrorisme, la coopération interétatique et multinationale dans la lutte contre le terrorisme.

Le secrétaire général administratif de l’UNIKIN, le Pr Bruno Lapika, qui a présidé la séance académique, a octroyé au récipiendaire le grade de docteur en Relations internationales. ACP/ODM/LYS/SGB