Le projet de loi portant reddition des comptes de l’Etat exercice 2021 déclaré recevable

0
448

Kinshasa, 21 octobre 2022 (ACP).- La plénière de l’Assemblée nationale, conduite par le président de cette chambre basse du Parlement, Christophe Mboso, a déclaré vendredi, recevable le projet de loi portant reddition des comptes de l’Etat pour l’exercice 2021.

« Les dépassements budgétaires dans des institutions publiques, par la sensibilité et le caractère contraignant de certaines dépenses effectuées par l’Etat pour cet exercice », a déclaré la vice-ministre aux Finances, O’Neige Sele Mimpa, dans son allocution prononcée en réponse aux préoccupations des députés nationaux dans le cadre de l’examen dudit projet.

« Les fonds alloués aux dépenses de la guerre à l’Est de la RDC (achat d’équipements militaires, primes aux troupes, frais de communication et carburant pour les unités militaires) n’étaient pas au préalable programmés au Budget de l’Etat » a-t- elle dit, y compris les dépenses relatives à la gratuité de l’enseignement fondamental prôné par le Chef de l’État.

Sele Mimpa, a indiqué, à cet effet, que ces dépenses ont permis le financement de la construction des infrastructures scolaires et le paiement ainsi que la mécanisation de nouvelles unités.

Elle a également évoqué les fonds alloués au BCECO qui ont rendu possible, la réhabilitation de la route CECOMAF à Kinshasa et d’une route dans la province de l’Ituri.

Des pistes de solution pour améliorer l’affectation des ressources financières

O’Neige Sele Mimpa,  vice-ministre aux Finances

La vice-ministre O’Neige Sele Mimpa a préconisé, en outre, des pistes de solution pour améliorer l’affectation des ressources financières notamment aux Entités territoriales décentralisées (ETD), citant notamment l’ouverture des comptes au bénéfice et le déploiement des comptables publics jusque dans les ETD.

Elle a également noté la mise en œuvre effective de la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique (DGTCD) qui, a souligné O’Neige Sele, est une institution publique qui a comme mission l’opérationnalisation de la politique budgétaire dans l’exécution des dépenses et du suivi des recettes du pouvoir central, des provinces et des ETD.

Au total, 371 députés nationaux ont pris part à cette séance conduite par le président de cette chambre basse du Parlement, Christophe Mboso, a-t-on noté. Cette plénière a été consacrée à l’audition de la réponse de la vice-ministre aux Finances, O’Neige Sele Mimpa, aux préoccupations soulevées par les députés nationaux dans le cadre du débat général sur la loi portant reddition des comptes, exercice 2021, rappelle-t-on. ACP/Lys