Organisation d’un conclave sur la paix dans le Grand Bandundu

0
286

Kinshasa, 27 octobre 2022 (ACP).- Le secrétaire général du Rassemblement des jeunes du Kwango, Kwilu et Mai Ndombe (RAJEK-M),  Jean-Paul Kusanika, a annoncé jeudi, au cours d’un entretien avec l’ACP, la tenue, le 02 novembre prochain, à Béatrice Hôtel dans la commune de la  Gombe, d’un conclave axé sur la paix dans le grand Bandundu et la sensibilisation au projet de développement de 145 territoires.

« Ce conclave va se tenir dans le but de dire non et mettre un terme au conflit opposant les Teke aux Yaka, qui occasionne ainsi les massacres dans le territoire de Kwamouth, chose qui n’est pas tolérable », a déclaré  M. Kusanika.

« Si une solution n’est pas trouvée à ce conflit jusqu’à présent malgré les efforts consentis, c’est parce que le vrai problème n’est pas encore cerné », a-t-il dit, avant de préciser « nous avons assisté à de multiples pèlerinages d’individus et différentes organisations, mais malgré cela le conflit persiste. Raison pour laquelle, nous sommes engagés à revoir les  procédures pour arriver à restaurer la paix dans ce coin, une paix durable et définitive ».

Il a, en outre, souligné que ce conclave se veut un cadre devant réunir tous les notables des provinces du Kwango, du Kwilu et du Mai Ndombe autour d’une table pour réfléchir ensemble afin de formuler les recommandations en préparation d’une descente de réconciliation et de restitution de la paix dans ces territoires.

« Après ce conclave, une délégation descendra à Kwamouth pour des pourparlers et des prises des décisions. Ce n’est pas normal que les membres d’une même famille s’entretuent », a déploré le secrétaire générale de RAJEK-M.

Selon lui, si réellement infiltration il y a dans ce dossier, seule l’unité peut barrer la route au plan de l’ennemie. « Raison pour laquelle nous voulons nous mettre ensemble, car l’espace Bandundu, comme la RDC elle-même, doit rester uni à jamais », a-t-il souhaité. ACP/KHM/ODM/MNI/HBB