Le développement du Kasaï oriental  lié à la  réhabilitation de la MIBA, estime un opérateur économique

0
255

Kinshasa, 31 octobre 2022(ACP)- Le développement de la province du Kasaï Oriental dépend de la réhabilitation de la Minière de Bakwanga  (MIBA), principale société minière de cette province,  a estimé l’opérateur économique et président du parti Écologique Soleil, Dr Médard Dieya Dieya dans un bref entretien à Kinshasa avec l’ACP, lundi de retour de Mbuji-Mayi, chef-lieu de cette province, centre de la RDC.

«Parmi les problèmes qui se posent pour le développement du Kasaï Oriental, il y a le manque d’énergie et la  création de petites et moyennes entreprises (PME) pour les emplois en faveur de la population active.  Mais il est impérieux de réhabiliter la MIBA car, avec ses 3 à 4 millions USD par mois, les gagnes petits,  exerçant les activités lucratives,  pourront  se retrouver à la paie des agents de cette entreprise », a-t-il soutenu.

Participant à la clôture de la 8ème édition du réseau d’affaires « Makutano »,  dans la ville de Mbuji-Mayi la semaine dernière, M Dieya a dit avoir salué l’engagement pris par les investisseurs  envers cette ville diamantifère. Celle-ci a été autrefois enclavée et n’était ravitaillée que par une voie ferroviaire au Sud, à Mwene-Ditu, et au Nord par la voie aérienne, avec un petit port fluvial à Ndomba, a-t-il regretté.

Cependant, la ville de Mbuji-Mayi est en train de renaître de ses cendres grâce au programme de développement à base des 145 territoires (PDL-145T) de la RDC,  initié par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, a-t-il indiqué.

«Si on laisse le Chef de l’État et le gouvernement réaliser ce programme, la RDC pourra devenir les USA d’Afrique », selon M Dieya.

Commentant l’envahissement d’une partie Est du pays par les M23 appuyés par le Rwanda, le président Dieya a invité le peuple congolais à l’union et à soutenir le Président de la République ainsi que les forces armées du pays (FARDC),  afin d’anéantir l’ennemi.

 Considéré autrefois comme le poumon économique de la province du Kasaï Oriental, « capitale mondiale du diamant », la MIBA a difficile à se relancer, rappelle-t-on.

ACP/KHM/JFM/LYS