Concert de Fally : Les proches des victimes sortent du silence

0
570

Kinshasa, 1er novembre 2022 (ACP).- Les parents, proches et amis des victimes du concert de l’artiste congolais Fally Ipupa commencent à élever les voix pour dénoncer la position de l’organisateur de ce spectacle qui a méconnu via une radio étrangère des cas de décès.

« Je ne voudrais vraiment pas me livrer à la presse et je ne voudrais pas non plus me prêter à des déclarations quelconques au sujet du décès de mon fils », a déclaré le pasteur Élysé Mokando, père biologique de Caleb Ilunga Mokando étudiant en deuxième année de graduat à l’institut supérieur des statistiques (ISS), qui compte parmi les victimes.

« Ma famille et moi sommes très émus et bouleversé  à l’idée que notre fils unique de 23 ans, un enfant pourtant pas difficile et d’une conduite irréprochable, se soit rendu ce samedi 29 octobre au stade pour assister au concert de Fally, sur influence d’un ami du quartier, qu’il perde sa vie dans des circonstances qu’on ne peut pas accepter », a ajouté le père du défunt, avant d’ajouter qu’il n’attend pas une quelconque intervention extérieur pour les obsèques de son fils.

Pour ce faire, la  famille de l’illustre disparu  s’est arrogée le droit de déplacer la dépouille mortelle de ce dernier, de la morgue de l’hôpital général de référence Kinshasa, (ex Maman Yemo), vers celle  du cinquantenaire avant l’organisation des obsèques.

En attendant, a ajouté M. Mokando, le deuil se tient à la résidence familiale, sise avenue Moanda, quartier Matonge dans la commune de Kalamu.

Kethya Iwolo une autre victime

« Ma nièce Kethya Iwolo à peine âgée de 20 (vingt) ans, est décédée au stade des Martyrs, piétiné par le mouvement de foule à la suite de la bousculade survenue à la fin du concert de Fally Ipupa : l’Eternel a donné, l’Eternel a repris. Qu’elle repose en paix », a pour sa part déclaré la tante maternelle de la victime, Abigaël Ndjolo.

En attendant, les funérailles se tiennent au quartier DAIPN dans la commune de la Nsele, a  indiqué Mme Ndjolo.

Une autre famille  a exprimé sa douleur, celle de Guelord Kabasele qui a déposé, à l’instar d’autres familles, une plainte contre l’artiste musicien, Fally Ipupa.

Une plainte à charge des organisateurs et du musicien déposé lundi au parquet Général de la Gombe

Une plainte à charge des organisateurs de l’événement et du musicien a été déposée lundi, au parquet Général de la Gombe par le cabinet d’avocats « Fataki et associés » pour non assistance à personnes en danger et homicide involontaire.

« En notre qualité de conseil de la famille du défunt Enock Maindo Mambele décédé en date du 29/10/2022 au stade des martyrs de la pentecôte, dont la dépouille est encore gardée à la morgue, ici représenté par les parents biologique du défunt Arsène Mambele et Ndumba Mewumo, tous résidant sur 7ème rue, avenue Vende quartier industriel, commune de Limete à Kinshasa » peut-on lire sur la plainte signé par les avocats Tychique Fataki Mopembu et Kizito Heri.

Ce cabinet reproche aux organisateurs de l’événement et au musicien de n’avoir pas été à la hauteur de la maitrise de l’importance des vies humaines qui devraient y prendre part et n’ont daigné accorder aucune attention aux précautions pour éviter tout cas de débordement.

Pour rappel, ce genre d’incidents dans les installations sportives se sont déjà déroulés à K   inshasa. Le 11 mai 2014 au stade Tata Raphaél, lors d’un match de football opposant V.club de Kinshasa au Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi. Match remporté par l’équipe de Lubumbashi, sur le score de 1 but à zéro.

Les incidents ont éclatés et ont occasionné 15 (quinze) morts et 14 (quatorze) blessés graves des suites des bousculades.

L’hôtel de ville, à l’époque avec à sa tète le gouverneur André Kimbuta Yango, avait pris en charge les frais des obsèques et une enveloppe avait été remise à chaque de famille éplorée. ACP/Kayu/MNI/Thd