Budget 2023 : le gouvernement de la RDC table sur plus de dix milliards USD des recettes internes

0
349
Immeuble du gouvernement

Kinshasa, 03 novembre 2022 (ACP).- Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a tablé sur la mobilisation de plus de dix milliards de dollars américains des recettes internes, dans la loi des finances pour l’exercice 2023. « L’année 2023 sera donc une année de grands enjeux, raison pour laquelle les efforts du gouvernement sont focalisés sur la mobilisation des ressources internes, en vue de la poursuite de la mise en œuvre des politiques publiques déclinées dans son Programme d’actions, adossé au Plan National Stratégique de Développement 2019-2023 et au Programme de Développement à la base de 145 territoires », a déclaré le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde à la défense de la loi des finances mardi dernier, à l’Assemblée nationale.

Ces recettes sont en accroissement par rapport à l’exercice 2022 où elles se situaient à sept milliards de dollars américains. Dans la loi des finances 2023, a-t-il relevé, les recettes  douanières  sont projetées à plus de deux milliards USD, soit  4.769.000.000.000 FC en 2023 contre 4.565.868.327.074 FC en 2022 ; d’impôts à plus de six milliards USD, soit  12.833.916.666.995 FC en 2023 contre 7.130. 987.873. 447 FC en 2022 et les recettes non fiscales à 3 168 423 029 004 FC en 2023 contre 2 664 076 529 740 FC en 2022.

En cette matière de mobilisation des ressources, a-t-il ajouté,  l’action du gouvernement va consister à relever la pression fiscale, l’idéal étant de converger progressivement vers le niveau de l’Afrique subsaharienne, situé à 17,6%. Cela passera par la diffusion de la culture fiscale et la poursuite de la mise en œuvre des réformes fiscales et douanières amorcées, ainsi que l’intensification des missions de contrôle de gestion.

Dans ce cadre, la cheffe de mission du FMI pour la RDC, Mercedes Vera Martin, a exprimé les sentiments de satisfaction de son organisation, pour les efforts consentis par le gouvernement congolais pour bâtir une économie de résilience. « En dépit du contexte international difficile, la RDC a réussi tout de même à bâtir une économie résiliente dont la croissance est estimée cette année à 6,1% », a-t-elle dit, au cours de l’audience que lui a accordée mercredi le Président Félix Tshisekedi.

Elle a relevé, en outre, que la croissance en République démocratique du Congo (RDC) a connu un net rebond, passant de 1,7 % en 2020 à un taux estimé à 6,2 % en 2021, soit bien au-dessus du taux de 4,5 % enregistré en Afrique subsaharienne, rappelle-t-on ACP/KHM/JLL