Nord-Kivu : le tribunal militaire Garnison de Goma met fin à toutes poursuites judiciaires contre le pasteur Jean Omari Ramazani de l’ECNE  

0
100

Goma, 18 novembre 2022 (ACP).- Le pasteur Jean Omari Ramazani, de l’Eglise du Christ  pour toutes les Nations  Emmanuel (ECNE), a été acquitté jeudi  par le Tribunal militaire garnison de Goma, au cours d’une audience publique tenue à l’auditorat militaire de Goma.

Poursuivi par le ministère public pour deux chefs d’accusations, notamment « association des malfaiteurs et enlèvement d’enfants », des infractions punies par les lois congolaises, le Tribunal militaire garnison de Goma, dans son jugement, n’a retenu aucune charge contre le prévenu Jean Omari faute des preuves matérielles, tandis que les trois autres co-prévenus poursuivis pour les mêmes faits infractionnels, dont MM. Tumusifu Magloire, Rodrigue Dieu Merci Safari et Mapatano Biremweragi Dieu Merci, ont été condamnés à la peine la plus forte, soit celle de la peine de mort et les frais en charges du Trésor public, des infractions punies par les articles 67 et 156 jusqu’à 158 du code pénal ordinaire livre II.

Les condamnés ont été sommés de payer solidairement  la somme 750.000$ en raison de 50.000$ à chacun à titre des dommages et intérêts pour tous les préjudices commis tant matériels, psychologiques et financiers subis avant d’ordonner  la restitution de toutes les sommes perçues à titre de rançon demandées aux parties civiles parents des enfants kidnappés.

Au total, 16 enfants dont l’âge varie entre 3 et 6 ans, ont été enlevés et amenés jusqu’à ce jours à une destination inconnue par la bande, durant la période allant du mois d’Aout 2021 au 28 septembre 2022, a indiqué dans son prononcer le président du tribunal, le Major Magistrat Bulayi Mulazar, faits punis par l’Article 161 de la Loi portant protection de l’enfant.

Contactés par le reporter de l’ACP, les chrétiens de l’ECNE venus assister à l’audience  ses disent être satisfaits du jugement rendu par le tribunal et remercie l’Eternel pour avoir libérer leur pasteur.

Il faut que c’est depuis le 27 septembre dernier, que les trois prévenus avaient été arrêtés au quartier Kyeshero dans la ville de Goma par la clameur publique pour tentative d’enlèvement d’enfants et pendant leurs auditions, le prévenu Tumusifu Magloire avait cité le pasteur Jean Omari Ramazani, d’être la personne qui détenait les enfants kidnappés, alors que ce dernier avait nier dans sa comparution n’avoir jamais ni vus ni communiquer avec les trois personnes.

L’Eglise du Christ  pour toutes les Nations  Emmanuel (ECNE) draine des milliers de fidèles dans la ville de Goma qui ont assisté massivement aux audiences en guise d’un soutien spirituel et moral. A la prononcée de la sentence, ils étaient tous heureux comme pour acclamer et louer Dieu pour cette libération longtemps souhaitée de leur Berger. ACP/Kayu/Nng/MMC