Appel à l’intensification des actions pour prévenir et éliminer les violences faites aux femme

0
81

Kinshasa, 23 novembre 2022 (ACP).- Le gouvernement congolais, la société civile et autres parties prenantes sont appelés à intensifier considérablement et sans délais leurs actions pour prévenir et éliminer les violences et le harcèlement sexuel contre les femmes et les filles.

« Tous les acteurs doivent garantir la protection de toutes les femmes et les filles contre le viol et toutes formes des violences sexuelles en vue de prévenir et d’éliminer ce fléau dans le monde en général et en République Démocratique du Congo (RDC), en particulier », a déclaré mercredi Fifi Boka, point focal du mouvement « Rien sans les femme (RSLF) », en prélude de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes célébrée le 25 novembre de chaque année.

Mme Boka a en outre, préconisé une action mondiale pour accroitre la sensibilisation et le soutien à cette question des violences perpétrées quotidiennement à l’encontre des femmes afin de créer des opportunités de discussion sur les défis et les solutions.

« La violence sexuelle sur les filles et les femmes est si poignante. Sur ce, il est essentiel que les acteurs au développent mettent des actions cruciales pour combattre les racines du problème qui, présentement sont insuffisantes pour mettre fin à la violence faite à l’égard des femmes et des filles », a-t-elle noté.

16 journées d’actions proposées par l’ONU

Pour le point focal du RSLF, il s’avère nécessaire que les mouvements féministes solides et autonomes organisent des activités pendant les 16 journées d’actions proposées par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) en vue de dénoncer les auteurs des actes des viols et de toutes formes des violences sexistes.

Mme Boka a par ailleurs, invité les femmes à s’impliquer davantage dans la lutte contre les violences faites à leur égard pendant toutes les 16 journées d’actions afin qu’elles ne soient plus appelées « Sexe faible », qualifiant cette appellation de diffamation et de l’injustice de l’homme envers la femme.

« Tous unis ! L’activisme pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles », tel est le thème international retenu pour les 16 journées d’actions proposées par l’ONU, rappelle-t-on.

ACP/