Le Président Tshisekedi déterminé à faire de l’industrie un facteur de paix et de stabilité

0
123

Kinshasa, 23 novembre 2022 (ACP).- Le Président Félix Tshisekedi est plus que déterminé  à faire de l’industrie un facteur de paix et de stabilité, a déclaré mardi le ministre de l’Industrie Julien Paluku Kahongya, à la 3ème journée  de la semaine  d’Industrialisation de l’Union Africaine  qui se tient à  Niamey au Niger, a appris mercredi l’ACP de ce ministère.

Au nom de la République démocratique du Congo, « Je vous affirme que le Président de mon pays, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est plus que déterminé à faire de l’industrie un facteur de paix et de stabilité », a dit le ministre de l’Industrie, ajoutant  que le développement des chaînes de valeurs  augure l’autonomisation du développement du continent africain.

 « Le développement industriel de l’Afrique va s’autonomiser, parce que l’Afrique va accroître sa production interne et va renforcer son PIB et donc, l’Afrique va limiter les importations.  Alors vous, en tant qu’institution  internationale qui accompagnez le développement industriel de  l’Afrique, je vois INECA, l’Organisation des Nations Unies pour l’Industrie (ONUDI), les Nations Unies, comment on doit se rassurer mutuellement que le développement de l’Afrique ne constitue pas une voie pour le sous-développement du pays du Nord », a-t-il renchéri.

La ministre Nigérien de l’Industrie et de l’Entrepreneuriat des Jeunes, Gourouza Salamatou a  saisi l’occasion pour inviter  les partenaires techniques et financiers à accompagner réellement l’Afrique  dans la transformation locale de ses ressources naturelles, un processus, a-t-il dit, qui   va contribuer à décourager les jeunes  à adhérer  au sein des forces négatives.

Plusieurs partenaires  techniques et financiers dont la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique-CEA,  représentée par son  secrétaire exécutif intérimaire , Antonio Pedro et  l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel-ONUDI et  Afreximbank ainsi que le gouverneur  du Haut-Katanga,  Jacques Kyabula et  celui du Haut-Lomami, Isabelle  Yumba dont les  provinces regorgent certains minerais  stratégiques  qui entrent  dans la fabrication des précurseurs des batteries électriques ont participé à  ce panel, signale-t-on

La  journée  de mardi a été marquée  par une réunion  de haut-niveau sur l’industrialisation  inclusive et durable comme moteur de la résilience, de  création  d’emplois   et de   stabilité du Sahel , ainsi que d’autres pays africains  victimes  des  conflits armés récurrents dont la République démocratique du Congo .

ACP/