Plaidoyer pour doter la RDC d’un marché de transformation minière

0
101

Kinshasa, 22 novembre 2022 (ACP).- Le ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du territoire, Guy Loando Mboyo, a plaidé mercredi, pour que la République démocratique du Congo puisse disposer d’un marché de transformation minière d’autant plus que le droit minier est bien organisé en RDC.

 « Tenant compte du fait que le droit minier est bien organisé en RDC, il serait souhaitable que notre pays possède un marché de transformation minière », a déclaré le ministre d’Etat Guy Loando, lors de son intervention au premier colloque des mandataires en mines et carrières au Fleuve Congo Hôtel dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

Invité à ces assises organisées par les mandataires en mines et carrières de la RDC, en sa qualité de membre de cette corporation, Guy Loando Mboyo a axé son exposé sur le sous- thème : « Les mandataires en mines et carrières face aux marchés miniers ».

Traînant une expérience avérée dans le secteur minier, Guy Loando a expliqué notamment le rôle et les conditions pour devenir un mandataire en mines et carrières ainsi que l’organisation du marché minier.

« Il y a un lien tout à fait naturel entre les corps des mandataires en mines. Le législateur a voulu que les questions liées à l’administration minière soient gérées par une catégorie professionnelle. Et donc, ce n’est pas tout le monde qui peut interagir avec l’administration minière. La loi a voulu que cette interaction se fasse à travers un corps appelé Corps des mandataires en mines et carrière », a-t-il souligné.

« Les mandataires en mines et carrières ont pour mission de conseiller ou d’assister de personnes intéressées dans l’exercice des droits miniers et carrière ainsi que dans les contentieux y afférents », a fait savoir le ministre d’État Loando.

Les participants ont réfléchi autour du thème « 4 ans du code minier, faut-il le revisiter ? ». Ce premier colloque des mandataires en mines et carrières s’est clôturé par une série de recommandations formulées par les participants dans l’objectif de mieux organiser cette profession.

ACP/