Lancement officiel du programme de gestion durable   des forêts en RDC

0
296

Kinshasa, 5 décembre 2022 (ACP). – Le programme de gestion durable des forêts (PGDF) en RDC vise à maintenir la diversité biologique des ressources forestières a déclaré la vice-Première ministre en charge de l’Environnement et du Développement durable, Eve Bazaïba Masudi au cours du lancement officiel lundi, à Kinshasa, dudit programme.

« Le programme de gestion durable des forêts est une panoplie de méthodes de gestion, visant à maintenir la diversité biologique des ressources forestières, leur productivité, leur faculté de régénération, leur vitalité et leur capacité à satisfaire de manière pérenne les fonctions économiques, écologiques et sociales pertinentes, sans causer de préjudice à d’autres écosystèmes », a déclaré à cette occasion Eve Bazaiba.

« L’atelier de lancement officiel du PGDF de ce jour vise à vous informer sur les objectifs et les résultats attendus du programme. Il vise également à favoriser l’appropriation et l’implication des parties prenantes dans sa mise en œuvre, à travers le développement et le déploiement de toutes les synergies nécessaires », a-t-elle encore dit.

Le PDGF entend mobiliser la finance climatique pour le développement durable des pays ciblés, à travers la mise en place du Fonds National pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (FONAREDD), a affirmé la vice-Première ministre en charge de l’Environnement.

Pour elle, cet outil d’amélioration de la gouvernance de la gestion forestière est conçu pour contribuer, dans son pilier forêt et environnement, à la réalisation de la vision commune de développement du pays consacrée dans le Plan National Stratégique de Développement (PNSD). Il y aura ainsi des impacts au niveau de  l’orientation et du pilotage du secteur, de l’application des lois et règlements, de l’amélioration de la contribution du secteur au développement socioéconomique du pays, de la stabilisation de la dégradation des forêts, de la relance et du renforcement du dialogue entre les parties prenantes.

La concrétisation de ce paradigme qui va confirmer le positionnement de la RDC en tant que « Pays Solution à la crise climatique » est tributaire des objectifs majeurs à atteindre. Il s’agit, entre autres, de contribuer à une meilleure gouvernance du secteur et au développement d’un secteur artisanal dans la filière forêt/bois opérant dans la légalité, d’élaborer de façon participative et transparente une politique forestière, ainsi que de soutenir le développement d’une gestion durable des forêts par des communautés et des collectivités territoriales.

Les forêts de la RDC couvrent une superficie estimée à 155 millions d’hectares, représentant 65% du territoire national et 10% des forêts tropicales du monde. C’est le deuxième complexe de forêts tropicales du monde avec d’énormes ressources en biodiversité. Elles jouent  un rôle primordial en termes de services ecosystemiques, de stockage de carbone et de régulation du climat, indique-t-on. ACP/KHM/ODM/KMT