La maximisation de recettes parmi les trois missions de la nouvelle direction générale de la DGRPI en Ituri

0
164

Bunia, 12 janvier 2023 (ACP).- Le vice-gouverneur de l’Ituri, le commissaire divisionnaire Benjamin Alonga Bony a, au nom de l’autorité provinciale, donné mercredi, au nouveau directeur général de la Direction générale de recettes de la province de l’Ituri (DGRPI) et son équipe, trois missions principales à savoir : la maximisation de recettes, l’arrêt de l’hémorragie de coulage de l’argent et le « balayage » ou la permutation de tous les chefs de ressorts.

Il l’a dit lors de la cérémonie officielle de remise et reprise entre le directeur général entrant et sortant organisée dans l’enceinte du bâtiment administratif de cette régie financière provinciale.

Le commissaire divisionnaire Benjamin Alonga Bony a invité le nouveau DG de la DGRPI à éviter la vengeance pour chercher à écarter certains agents ou cadres en vue de faire appel à Zunana, allusion faite à sa communauté d’origine.

Et de renchérir :  » je ne pense pas que demain ou après-demain nous aurons la liste des affectations de Lembabo, Simbiliabo, Lengabo! Ça fait rire mais c’est la triste vérité !« .

S’adressant au nouveau directeur général adjoint de la DGRPI, le commissaire divisionnaire Benjamin Alonga Bony lui a également demandé de se détacher de sa communauté d’origine pour privilégier l’intérêt de la province de l’Ituri. Et de conclure : « évitez les affectations familiales, amicales et communautaires« .

Prenant la parole, le nouveau DG de la DGRPI, Jean-Laurent Chwekabo Yanga, s’est engagé à combattre les maux qui gangrènent sa régie financière entre autres, la corruption qui a élu domicile dans le chef de certains cadres et agents, le détournement à grande échelle pour de fins personnelles, la mauvaise déclaration en matière d’impôt et taxe, la consommation de recettes à la source, l’utilisation des imprimés de machines parallèles, le vagabondage pendant les heures de service, le non-respect des heures de service, le clientélisme et le trafic d’influence.

Il a rassuré les uns et les autres que son équipe n’est pas venue pour faire la « chasse à l’homme » invitant ceux-ci à la prise de conscience sur le mal profond dans lequel la DGRPI est plongée depuis de lustres.

« Nous devons tous travailler […] Une aire nouvelle a commencé. La récréation est finie. Nous devons repartir sur une nouvelle base qui exige de changements dans notre comportement en ce qui concerne la gestion de la chose publique » a-t-il émis le vœu.

Auparavant, dans son mot le directeur général sortant, Alain-Maurice Dz’bo, a indiqué que durant les seize mois passés à la tête de la DGRPI, son administration était confrontée à plusieurs défis notamment : l’instabilité sécuritaire avec comme conséquence le rétrécissement de l’environnement fiscale.

Malgré ces défis, a-t-il relevé, son administration a réalisé pour l’exercice 2022 au compte de la province de l’Ituri, des assignations budgétaires de l’ordre de 83.5%.

Aux termes de l’arrêté provincial outre, le directeur général, M. Milton Lonu Lonema a été nommé le DGA en charge de l’administration et finances, Dieudonné Omasombo Kunga DGA en charge des fiscalités, audit et comptabilité de recettes, rappelle-t-on. ACP/ODM/CL/KJI/MNI