Les ordres des pharmaciens congolais et algérien envisagent un échange d’expériences

0
248

Kinshasa, 23 janvier 2023 (ACP).- Les ordres des pharmaciens congolais et algériens envisagent d’établir une coopération en matière d’échanges et de partage d’expériences, a déclaré lundi à l’ACP le président national du conseil de l’Ordre des pharmaciens de la RDC (CNOP), Glorry Panzu, depuis la capitale algérienne où il participe aux neuvièmes rencontres internationales de pharmacie d’Alger (RIPA).

« Nous avons sollicité auprès de l’ordre des pharmaciens algériens une coopération pour des échanges et de partage d’expériences dans ce domaine crucial pour la santé de nos populations en Afrique », a-t-il affirmé lors de l’ouverture de ces assises d’un jour.

« Au nom des pharmaciens congolais en particulier et du peuple congolais en général que nous représentons à ces assises, je salue le ministre algérien en charge de l’Industrie pharmaceutique pour le travail si remarquable que son pays a fourni pour couvrir plus de 80% en médicaments en faveur de  sa population grâce à la production locale », a ajouté le pharmacien Panzu.

Le président du conseil national de l’ordre des pharmaciens congolais a également fait savoir que la RDC doit faire un effort pour augmenter la quantité et la qualité des pharmaciens afin de garantir, comme l’Algérie, les soins pharmaceutiques adéquats à travers les pharmacies officines et les pharmacies hospitalières.

Ayant pour thème « L’exercice pharmaceutique: responsabilités et mutations », ces 9èmes rencontres sont l’occasion pour la corporation des pharmaciens de réitérer le rôle qu’elle a toujours été appelée à assurer, celui de conseiller naturel des pouvoirs publics pour mener à bien les réformes nécessaires du système de santé.

Ces rencontres permettent également de débattre de nombreuses questions, notamment « comment amorcer la transition vers la pharmacie de demain ? », « Quels sont les meilleures évolutions des pratiques pharmaceutiques à travers le monde dont peut s’inspirer l’Algérie ? », « Quelles solutions pour régler les problématiques d’accès aux produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux ? », « Où en sommes-nous avec la numérisation des services en officines ? ».

Cette édition 2023 connait la participation des autorités sanitaires, des organisations professionnelles, syndicales, des ordres des pharmaciens d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du Nord, ainsi que des délégués de plusieurs pays, notamment la RDC, l’Algérie, la Côté d’Ivoire, le Cameroun, le Mali, le Sénégal, la Mauritanie, la Tunisie, la France, le Rwanda et le Niger. ACP/KHM/ODM