Ukraine : démission et limogeage pour corruption

0
170
Ukrainian President Volodymyr Zelensky (speaks during a joint press conference with the President of the European Council following talks in Kyiv on January 19, 2023. (Photo by Sergei SUPINSKY / AFP)

Kinshasa, 24 janvier 2023 (ACP).- Cinq gouverneurs et quatre vice- gouverneurs du gouvernement ukrainien ont démissionné suite à des accusations de corruption, ont rapporté mardi les médias internationaux.

« Le gouvernement a annoncé plusieurs démissions suite à un vaste scandale de corruption présumé dans l’armée, en pleine invasion russe du pays« , ont renseigné ces médias.

Selon Taras Melnytchouk, représentant du gouvernement auprès du Parlement, les gouverneurs des régions de Dnipropetrovsk (centre), Zaporijjia (sud), Soumy (nord), Kherson (sud) et de la capitale Kiev vont quitter leurs postes. Le vice-ministre de la Défense, celui de la Politique sociale et deux vice-ministres du Développement territorial ont également été limogés..

Des livraisons de chars allemands à l’Ukraine n’augureraient «rien de bon», selon Kremlin

Par ailleurs, le Kremlin a prévenu que les livraisons de chars allemands à Ukraine n’augureraient « rien de bon« .

Des livraisons à Kiev de chars de fabrication allemande «Leopoard» n’augureraient «rien de bon», a prévenu, mardi 24 janvier, le Kremlin, au moment où la pression s’accroit sur Berlin pour autoriser l’envoi de ces blindés en Ukraine.

 «De telles livraisons n’apporteront rien de bon à la relation» russo-allemande, a estimé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, jugeant que cela «laisserait une trace indélébile».

Les alliés peuvent commencer à former des Ukrainiens à utiliser les «Leopard» , selon  un ministre allemand

Par ailleurs, le ministre allemand de la Défense, Boris Pistorius, a déclaré, mardi 24 janvier, que les pays alliés de l’Ukraine possédant des chars lourds «Leopard» pouvaient commencer à former des troupes ukrainiennes à leur utilisation, même si l’Allemagne n’a pas encore donné son aval à leur livraison à Kiev. «J’ai expressément encouragé les pays partenaires qui ont des chars « Leopard » prêts à être déployés à entraîner les forces ukrainiennes sur ces chars», a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse à Berlin avec Jens Stoltenberg, le chef de l’Otan.

Il n’y a « aucune indication » montrant que la Russie a changé ses « objectifs », selon l’OTAN

De son côté, le secrétaire général de l’Otan Jens Sotoltenberg a estimé, mardi 24 janvier, qu’il n’y avait « aucune indication » montrant que la Russie avait « changé ses objectifs» dans sa guerre contre l’Ukraine, lors d’une visite à Berlin. Le chef de l’Otan a réaffirmé l’importance de fournir davantage d’armes lourdes à Kiev pour l’aider à repousser les forces russes, et s’est dit « confiant » qu’une solution sera «bientôt» trouvée sur la livraison des chars d’assaut réclamés par l’Ukraine. ACP/Kayu/Thd