Accueil E-mail Téléphone ACP TV

64 ressortissants burkinabè rapatriés jeudi de la Tunisie

Kinshasa, 16 mars 2023 (ACP).- 64 ressortissants burkinabè, fuyant des violences en Tunisie à l’endroit des Africains subsahariens depuis un discours du président Kais Saied, sont arrivés mercredi à Ouagadougou à bord d’un avion affrété par le gouvernement du Burkina, ont indiqué jeudi des agences internationales de presse.

« Nous avons pu faire venir un premier contingent composé de 64 compatriotes qui se trouvaient en Tunisie », a déclaré le ministre délégué de la Coopération régionale, Karamoko Jean-Marie Traoré, assurant qu’il était de la responsabilité du  gouvernement de veiller à la sécurité et au bien-être de ses citoyens.

D’après ces sources, les ressortissants ont été accueillis à leur arrivée par des membres du gouvernement et des parents émus et visiblement soulagés.

Le ministre Karamoko a précisé que d’autres groupes rentreraient éventuellement par le même dispositif.

« Ca n’a pas été facile. On a beaucoup souffert. On a perdu nos emplois et on a été chassés de nos logements. On a dormi 17 jours à l’ambassade du Burkina avant d’être rapatriés ce soir », a déclaré l’un d’eux, Inoussa Guiebre, l’air apaisé.

« J’ai fait 17 mois en Tunisie où j’exerçais de petits métiers. Je ne demande que le soutien des autorités pour pouvoir m’occuper ici dans mon pays car c’est fini l’aventure », a-t-il ajouté.

Le 21 février, le président kais  Saied a affirmé que la présence en Tunisie de « hordes » d’immigrés clandestins provenant d’Afrique subsaharienne était source de « violence et de crimes et relevait d’une entreprise criminelle visant à changer la composition démographique » du pays.

La Guinée a organisé le premier vol de rapatriement de ses ressortissants le 1er mars, avant le Mali et la Côte d’Ivoire qui, depuis le 4 mars, a accueilli au total 725 personnes, selon le ministre délégué aux Affaires étrangères, Kacou Adom. ACP/ KHM/ODM/May

Partagez via