Intervention du ministre congolais de la Santé à la réunion de haut niveau à Genève sur l’épidémie d’Ebola en RDC

Kinshasa, 16 juillet 2019 (ACP).-  Le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga a participé à la réunion de haut niveau de Genève pour mobiliser la communauté internationale afin de mettre fin à l’épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo.

Selon le ministre, cette dixième épidémie d’Ebola n’est pas une crise humanitaire plutôt une crise de santé publique qui intervient dans un environnement caractérisé par des problèmes de développement et de carence du système de santé. Cette crise requiert une réponse technique de santé publique pour casser la chaine de transmission du virus en s’appuyant sur les acteurs du système de santé et ses partenaires traditionnels.

Il a rappelé que les facteurs de risque de l’épidémie restent en cours. Il s’agit notamment de la densité de la population, de la forte mobilité de la population, l’espace géographique concerné couvrant 23 zones de santé réparties sur deux provinces, une partie de la riposte se déploie dans des zones d’opération militaire où opèrent des groupes armés et des milices communautaires, ainsi que l’instrumentalisation de l’épidémie par certains acteurs politiques pendant la période électorale.

Le Dr Oly Ilunga a indiqué  que seules la discipline et la recevabilité   permettront de mettre fin à cette épidémie qui n’a que trop duré. « Le moment est venu de penser à l’après Ebola et de commencer à élaborer, avec les autres secteurs, des plans de développement ambitieux qui seuls seront en mesure de résoudre les problèmes fondamentaux de la population », a-t-il conclu. ACP/Fng/Zng/JLL

Partagez cet article