Ituri: le gouverneur de province satisfait  du travail abattu par l’équipe de la riposte contre Ebola

Bunia, 26 février 2019 (ACP).-Le gouverneur ad intérim de la province de l’Ituri, Pacifique Keta Upar, s’est félicité lundi à Bunia  de la qualité du travail abattu par l’équipe de la riposte contre Ebola en Ituri.

Dans  un point  de presse, organisé dans la salle de réunion du gouvernorat, il a salué  le travail  abattu par  ces”héros” de la santé  pour  épargner à la ville de Bunia de  l’explosion de cette épidémie  ayant emporté une dame de 38ans en provenance de Butembo et son bébé  respectivement le 11 et 13 février 2019.

A ce jour, a-t-il rassuré, 184 contacts avec la défunte  et  son bébé sont actuellement sous surveillance  alors que 60 autres sont traqués par l’équipe de la riposte.

Situation épidémiologique

par ailleurs le chef de l’exécutif provincial a signifié que depuis le début de la maladie dans son entité, vingt-trois(23) personnes sont déjà décédées.  Neuf    dans la zone de santé de Komanda,  neuf  dans la zone de santé de Mandima(territoire de Mambasa), deux à Tchomia, un à Nyakunde et deux à Bunia  soulignant que la situation est maîtrisée à Komanda, Tchomia et Nyakunde du fait que ces trois(3) zones de santé sont au-delà du 42e jour sans notification d’un cas confirmé d’Ebola.

Des actions de santé publique pour éviter la propagation

L’honorable Pacifique Keta a égrainé les différentes actions de santé publique  entreprises  pour  limiter la propagation de cette maladie.il s’agit notamment   de l’enterrement digne et sécurisé de la défunte et son bébé, l’identification des cas qui ont été en contact avec la défunte et son bébé, la vaccination de contacts ou contacts des contacts, personnel de la première ligne et corps soignant, membre de familles ayant été en contact direct, toutes personnes ayant été en contact direct avec la dame décédée à Bunia avec son bébé, les personnes malades, gardes malades et visiteurs qui ont fréquenté les structures sanitaires pendant la période où la défunte était internée.

A cela s’ajoute le  suivi de tous les cas de contacts confirmés  au 21e jours, la formation de prestataires de soins sur les mesures de prévention de la MVE, le renforcement de dispositifs de lavage de mains aux points de contrôle de Lengabo, Dele, Muzibala ainsi que la prise de température pour vérifier la fièvre, la sensibilisation de leaders religieux, de transporteurs, les responsables de chaînes de radios, les autorités politico-administratives, les autorités de l’EPSP et toute la population de la ville de Bunia sur les mesures d’hygiène qui passe par le lavage régulier de mains à eau chlorée, au savon ou à la cendre, l’interdiction de salutation à la main.

ACP/Fng/Kji/JFM/AWA

Partagez cet article